Kygo enflamme la croisette aux Plages Electroniques ! (REPORT)

Ecrit par

Kygo était de passage sur Les Plages Electroniques et le moins qu'on puisse dire c'est qu'il a su retourner la croisette ! Report d'un concert exceptionnel.

C'est sans doute LA tête d'affiche que tous attendaient... Et il a répondu présent au grand bonheur des festivaliers. Il avait déjà mis le feu aux Vieilles Charrues, le mois dernier et aujourd'hui, le DJ norvégien récidive sur le sable chaud cannois. Les Plages Electroniques ont misé sur une affiche d'envergure pour ce deuxième jour et honnêtement, on est plutôt contents d'avoir pu assister au show exceptionnel de Kygo. 

L'ambiance sur la plage alors que Kygo entre en scène est plus qu'électrique. Elle est détonnante à souhait et cela annonce vite la couleur. Les festivaliers sont là et n'hésitent pas à le faire savoir. Le DJ a littéralement pleine vue sur la plage et ce qu'il voit semble lui convenir. Un public en folie prêt à se déhancher sur ses meilleurs titres. Derrière les platines, Kygo s'amuse et tout lui semble facile. Les titres s'enchainent à une vitesse... Les plus gros hit sont chantonnés en choeur. Une seule et même voix résonne sur la plage cannoise et c'est celle d'un public uni. Notamment sur Stargazing (feat Justin Jesso), Stole The Show, Remind Me To Forget ou encore l'emblématique Firestone. Et ce dernier ne se fait pas prier lorsque le DJ s'adresse à eux avec des Let's Go motivant et surtout lorsqu'il leur demande de chanter le plus fort possible. Easy ! Vous l'aurez compris, c'est le fire sur scène et Kygo sait comment s'occuper de ses fans. Entre deux de ses propres morceaux, le jeune DJ n'hésite pas à miser sur des reprises, parfois surprenantes. On dandine nos têtes sur Call On Me de Starley, Boogy Wonderland de Earth, Wind and Fire, One More Time de Daft Punk ou encore sur This Girl de Kungs. Un petit clin d'oeil à la french touch, Kygo ? Bien sûr, on a pas pu échapper au très langoureux Sexual Healing de Marvin Gaye version Kygo. On connait l'originale et le remix du norvégien est tout aussi bien, croyez-nous. Un vrai bonheur pour les oreilles ! Mais celui qu'on retient -non sans un pincement au coeur, c'est sans doute l'hommage touchant du DJ a son ami disparu, Avicii pour lequel il fait résonner Without You et que les festivaliers reprennent en masse sans efforts. 

@kygomusic met le feuuu ! ???????? #plageselectro #virginradiodesfestivals

Une publication partagée par Virgin Radio Officiel (@virginradioofficiel) le

La musique est top et il faut admettre que la scénographie est au sommet. Eh oui, à chaque titre, Kygo nous offre un Vjing d'exception et des images en cohérence avec ces derniers. On est conquis, perso... Les festivaliers ne s'en cachent pas, ils sont venus pour lui et ne sont pas déçus de ce que le DJ leur propose sur scène. Ils s'enflamment dès lors qu'il brandit un drapeau tricolores en guise de "je t'aime, France". Oui, et c'est réciproque. On ne va pas vous mentir, on ne pouvait rêver meilleur cadre pour un show d'envergure et surtout pour un final auquel on ne s'attendait pas. Comme pour Stargazing, Justin Jesso monte sur scène et accompagne le DJ en un fabuleux duo piano/voix sur le titre Firestone qu'il clôture aux platines. Le set de l'artiste est monstrueux et l'ambiance qui se dégage de la plage est formidable. Les Plages Electroniques c'est déjà de la bombe en tant normal mais quand Kygo est aux platines, ça l'est encore plus !

Crédit : Sony Entertainment , MEREDITH JENKS, Billboard, live-arena