Justin Bieber, The Avener, LP... Les concerts à ne pas manquer à Paris en septembre

Ecrit par

Ce n’est pas parce que la saison des festivals est sur le point de s’achever que vous n’aurez plus le droit à votre dose de musique, au contraire. Les concerts reprennent de plus bel et voici ceux à ne pas manquer à Paris au mois de septembre !

L’été touche bientôt à sa fin, les vacances semblent être un lointain souvenir pour certains… Pas de doute, la rentrée pointe le bout de son nez, mais pas de panique, on a trouvé de quoi vous remonter le moral ! Pour une dernière fois cette année, vous pourrez vous rendre à un festival en plein air tels que le City Trucks Festival du 2 au 4 septembre avec Virgin Radio ou encore La Fête de L’Humanité les 9, 10 et 11 septembre à La Courneuve. Ou alors jeter un coup d'oeil à notre sélection des concerts à ne pas manquer au mois de septembre à Paris, et il y en a un paquet. Suivez le guide pop rock électro de VirginRadio.fr !

Justin Bieber les 20 et 21 septembre à l’AccorHotels Arena

Justin Bieber a fait beaucoup parlé de lui pour ses déboires, mais met tout le monde d’accord depuis quelques temps sur son nouveau statut de prince de la pop. L’artiste américain est partout, sur le premier album de DJ Snake pour Let Me Love You ou en featuring sur le dernier Major Lazer Cold Water. Son dernier album Purpose a surpris beaucoup de monde et marqué un tournant pour l’artiste, montrant une facette plus mature du chanteur. Ces deux dates dans l’immense salle parisienne s’annoncent donc inoubliables !

The Avener le 24 septembre à L’Olympia

Le dj producteur niçois a mis le feu un peu partout sur son passage lors de sa tournée des festivals cet été. Pour l’avoir vu plusieurs fois ces derniers mois, on peut vous dire que The Avener a déchaîné les festivaliers des Vieilles Charrues 2016 et a transformé Aix-les-Bains en un gigantesque dancefloor ! On a hâte de voir Tristan (de son vrai nom) séduire et s’épanouir encore plus devant son propre public, dans une des plus prestigieuses salles de la capitale !

Louise Attaque le 28 septembre à L’Olympia

2016 a définitivement été marqué par le comeback de groupes mythiques de notre jeunesse. Louise Attaque en fait partie et a largement convaincu avec son quatrième album studio Anomalie qui a su trouver son public auprès des fans nostalgiques de la première heure mais aussi auprès des plus jeunes qui n’auraient pas forcément grandi en chantant Jt’emmène au vent à tue-tête. Pour l’une des dernières dates de leur tournée retrouvailles, la salle de L’Olympia de Paris semble plus qu’adéquate !

Broken Back le 30 septembre au Trianon

Broken Back fait partie des révélations musicales de 2015. Son électro folk lumineuse a très vite réussi à s'imposer dans le paysage musical français, porté par un enthousiasme contagieux en live. Après les Solidays 2016 ou encore les Francofolies de La Rochelle, l’artiste originaire de Saint-Malo se paie le Trianon avec son fabuleux batteur Sam. Et après ? Direction les studios pour la sortie d’un premier album, on l'espère !

Beach Youth et Teeers le 28 septembre au Supersonic

Les Caennais de Beach Youth sont jeunes et pourtant ont tout (ou presque) des plus grands. Leur indie pop insouciante prolongera un peu plus vos vacances et l’énergie des quatre garçons sur scène vous donnera le sourire aux lèvres, promis. Remarqué même par les médias anglais, un bel avenir s’annonce pour Beach Youth qui sera donc en concert gratuit au Supersonic, avec les Parisiens de Teeers en plus !

LP le 20 septembre au Café de la Danse

Si pour le moment le nom de LP ne vous dit pas grand chose, gardez le dans un coin de votre tête, l’artiste américaine risque d’exploser dans les mois à venir. La chanteuse écrit et compose ses propres chansons mais met aussi son talent indéniable de songwritter au service des plus grandes popstars internationales comme Rihanna, Rita Ora ou Christina Aguilera. Son titre Lost On You a été le coup de cœur de l’été de Virgin Radio et s’est classé au sommet des charts européens. Son concert au Café de la Danse sera donc une aubaine pour les Parisiens de la voir dans un cadre intimiste avant qu’elle ne remplisse des stades (au moins !)