Joris Delacroix,  électrisant aux Plages Electroniques ! (REPORT)

Ecrit par

Joris Delacroix est une valeur sûre de la musique électronique et hier soir, le DJ français a électrisé la Terrasse du Palais des Festivals !

La foule est au rendez-vous. Joris Delacroix est attendu par des milliers de festivaliers entassés sur la Terrasse du Palais Des Festivals et rien ni personne ne les délogera de ce petit acre de verdure artificiel. Eh oui, Joris Delacroix c'est quand même une pointure dans l'univers électronique et Cannes le sait. 

Joris Delacroix,  électrisant aux Plages Electroniques ! (REPORT)

Ponctuel, le DJ arrive sur scène et le public -du moins, ceux ayant réussi à accéder à la terrasse, l'acclame déjà. Normal, en même temps, ils sont venus pour lui. Joris Delacroix est adeptes des festivals et après un show ambiancé à Musilac, le DJ choisi désormais de faire danser la croisette. Dès son entrée, la foule est réceptive. Déjà bien euphorique, on pourrait croire que Delacroix n'a besoin d'aucuns efforts pour la convaincre. Les titres phares du DJ résonnent sur la terrasse et ces derniers plutôt fluides. Du pur son électro comme on les aime. L'absence volontaire de paroles n'empêche pas les festivaliers de se prendre au jeu du "qui dansera le mieux sur les beats du DJ ?". Joris n'en oublie aucun. Aux platines comme un poisson dans l'eau, il envoie du lourd avec Air France, Maeva, Star The Engine, Let You Down ou encore Sunset. Alors oui, l'enchainement est assez rapide mais les adeptes de Delacroix savent reconnaitre les titres sans le moindre problème. Et on leur dit chapeau ! Question scénographie, il n'a rien à envier à Kygo. Le jeu de lumière est éblouissant et se concorde à la perfection avec les sons qu'il joue. Tout est assez complémentaire dans ce set chaud bouillant. En témoigne son ami et comparse Saint Lanvain qui n'hésite pas à s'autoriser quelques pas bien rythmés. Et il a dit -lui même, qu'il irait bien faire un petit tour du côté de Joris Delacroix. Les festivaliers en redemandent et ils sont exaucés, même après plus d'une heure de set. La musique est crescendo et le final digne des plus grands. Explosif au possible ! Et d'une intensité qui a su garder les festivaliers sur la terrasse alors que la tête d'affiche, Kygo s'apprêtait à monter sur scène, plus bas sur la plage. On n'en doutait pas, Joris Delacroix sur scène, ça dépote grave !

Crédit : DR