James Bond Spectre : Trois bonnes raisons d'aller voir le film

Ecrit par

Après des mois d’attente, James Bond a enfin investi les salles de cinéma avec Spectre. Alors que Skyfall a laissé un souvenir impérissable à de nombreux spectateurs, voici trois bonnes raisons d’aller voir le dernier film de la franchise.

« The name’s Bond. James Bond ». Cette simple phrase fait l’effet d’une bombe sur tous ceux qui ont vu ne serait-ce qu’un seul des vingt trois autres films mettant en scène l’agent secret et depuis hier, il est désormais possible d’aller entendre Daniel Craig la prononcer de nouveau. Après dix ans dans la peau de l’agent secret britannique, l’acteur rempile pour un nouvel épisode avec derrière lui la même équipe. Ben Wishaw incarne Q (le quatermaster), Money Penny est toujours fidèle au poste et enfin, c’est l’inimitable Sam Mendes qui s’est retrouvé aux commandes de cet opus. Seulement, après le succès de Skyfall, pourquoi faudrait-il aller prendre le risque de casser un mythe ? Tout de suite, voici trois bonnes raisons d’aller vous enfermer dans une salle obscure et promis, la météo n’est pas l’une d’entre elles.

"J'aurais juré que tu étais là pour mourir" - Waltz
James Bond Spectre : Trois bonnes raisons d'aller voir le film

D’abord, il faut reconnaître que le casting est à tomber. Pour ce nouveau Bond, Daniel Craig est entouré de deux actrices françaises, Léa Seydoux et Monica Belluci, rien que ça. Alors que certains journalistes se sont permis des remarques déplacées quant à l’actrice, Daniel Craig ne s’est pas gêné pour les remettre en place, clamant que "lorsqu’on a Monica Belluci dans son film, on s’en estime heureux" . Voilà qui est bien envoyé. Léa Seydoux, elle, crève l’écran depuis quelques temps déjà et le personnage qu’elle campe dans ce nouveau volet est plus qu’intriguant ; pour la première fois, une James Bond Girl n’est pas simplement une jolie fille qui meurt à la fin. Swan a un cerveau et le plus beau, c’est qu’elle semble savoir s’en servir. Au casting, on retrouve notamment Ben Wishaw et Andrew Scott, deux acteurs Britanniques qui n’ont plus rien à prouver ainsi que Christoph Waltz, acteur polyvalent qui, pour Spectre, se glisse dans la peau d’un méchant sombre et mégalomane sur les bords.

"Au revoir, Mr Bond"

Autre raison fondamentale, Daniel Craig. Alors bien sûr, Craig est un monstre de charisme et représente l’idéal masculin d’environ 99% de la population féminine (et pas seulement parce qu’il est britannique) mais il est surtout celui qui rend James Bond humain. Depuis qu’il campe l’agent, Daniel Craig a su lui donner un certain relief, faisant de Bond autre chose qu’une machine à tuer. Bond est humain, il est torturé et quelque part, c’est ce genre de personnage complexe qui fait qu’on ne lâche pas un film jusqu’à la dernière ligne du générique de fin. Après, il est fort possible que Spectre soit son dernier volet et ce, même si la production clame à qui veut l’entendre qu’il est sous contrat pour cinq films. Le doute reste présent et rien que pour ça, il faut aller le voir. Alors que pour nos parents, James Bond a les traits de Roger Moore ou de Pierce Brosnan, pour les plus jeunes, James Bond, c’est Daniel craig. Et vous ne voulez pas le quitter sans lui dire au revoir.

James Bond, le sur-mesure et les voitures

Enfin, il faut y aller simplement pour le divertissement. Un James Bond, c’est de l’action, du suspense et des séquences de dix minutes où Bond aurait eu le temps de mourir quinze fois. Un james Bond, c’est une succession de plans tournés aux quatre coins du monde et qui vous permettent de dire : « Rio ? C’est superbe ! » alors que clairement, vous n’y avez jamais mis un pied ; vous n’avez fait que voir Bond se faufiler dans la foule du carnaval. Mais pour le peu que vous en ayez vu, c’était superbe. Aussi, un James Bond, c’est l’illusion que pendant 2H30, vous êtes un agent secret. Avant de récupérer votre voiture qui aurait légèrement besoin d’un nouveau pare-choc sur le parking, vous avez rêvé de son Ashton Martin en vous demandant si son costume tomberait aussi bien sur vous. Oui, c’est tout ça James Bond. Alors même si Skyfall est -et restera sûrement- l’un des meilleurs James Bond jamais tourné, Spectre a tout de même quelques cartes à jouer.