JAIN, Boulevard des Airs, Griefjoy et Izzy Bizu offrent un live mémorable pour la Creative Live Session (report)

La creative live Session, le report !
Ecrit par

Hier soir, une poignée de privilégiés s'étaient donnés rendez-vous au Yoyo pour la Creative Live Session. Au programme, Jain, Boulevard des Airs, Griefjoy et Izzy Bizu - des talents qui ont su donner un live exceptionnel. Tout de suite, le report.

Izzy Bizu & Griefjoy

La salle culte du Palais de Tokyo s'était mis aux couleurs de Virgin Radio et du label Sony hier soir pour la Creative Live Session. Dans le public, une poignée de privilégiés ayant remporté leurs places par concours, tous venus pour applaudir Jain, Boulevard des Airs, Griefjoy et Izzy Bizu. D'ailleurs, c'est cette dernière qui a ouvert la soirée. Jeune artiste britannique, Izzy Bizu a envoûté la salle avec sa voix teintée de soul. Que ce soit sa reprise de Portishead (Give Me A Reason) ou White Tiger, elle a su dompter la salle qui n'a pas dit un mot, préférant écouter. Un conseil, retenez bien ce nom parce que White Tiger devrait inonder les ondes de radio d'ici peu. Une fois qu'elle a quitté la scène, après quelques minutes d'installation, ce sont les français de Griefjoy qui investissent la scène. Certains les ont connus alors qu'ils s'illustraient dans un registre plus rock mais cette fois, ils sont venus présenter leur prochain album (Godspeed) qui devrait sortir le 22 avril prochain. Vous aurez d'ailleurs reconnu Lights On, morceau chargé de défendre cet opus qui s'annonce tout aussi bon que le précédent - bien que différent.

Cliquez sur les photos pour voir la galerie !
Boulevard des Airs

La soirée se poursuit avec Boulevard des Airs, groupe qui n'a de cesse de gagner en popularité. Après, il ne sont pas nouveaux sur le marché. Vous ne le savez peut-être pas mais Boulevard des Airs est en activité depuis 2004 et a déjà quelques très bons albums au compteurs (en plus d'un concert à Bercy). Avant de commencer, les artistes qui nous viennent tout droit du Sud-Ouest nous mettent dans l'ambiance : "on nous demande toujours si ce n'est pas compliqué d'être neuf", lance le leader. Visiblement, ce n'est absolument pas compliqué ou difficile puisqu'ils gèrent leur live comme personne. Emmène-moi ou le fameux Bruxelles, la foule est réceptive. Ils poursuivent avec Ce Gamin-Là et termine avec J'mexcuse Pas. Qu'on se le dise, ils n'ont absolument pas à s'excuser d'être bons. En juin, ils investiront l'Olympia et à votre place, on se précipiterait sur les billetteries parce que les places devraient s'envoler à la vitesse de la lumière. Boulevard des Airs, c'est un peu le souffle de bonne humeur qu'il nous fallait.

Jain

Enfin, c'est au tour de Jain d'arriver sur la scène du Yoyo. Clairement, elle s'est fait attendre mais cela en valait la peine. Véritable sensation de cette année, Jain est cette jeune artiste qui cartonne avec Come et très franchement, elle s'est imposée sans effort. Seule en scène, elle "gère", comme dirait les plus jeunes. Jain fait le show, elle n'a pas peur et rentre dans le tas sans se poser de questions. Venue défendre son premier album, elle dégaine ses titres pour le plus grand plaisir du public qui se déchaîne sur Mr Johnson ou encore Heads Up. De ce concert, on se retiendra son nouveau titre, Paris. Comme elle l'a si bien dit en affichant le logo qui a rendu hommage à la capitale en novembre dernier "le message est clair". Aussi, on retiendra sa tentative de faire participer le public sur Come, enregistrant quelques voix. No offense mais quand Jain chante, c'est beaucoup mieux, sa voix étant incroyablement particulière - mais ce fût drôle, reconnaissons-le. Pour faire simple, Jain est incroyable, pétillante et bien que très jeune, elle prouve que le talent n'est pas une question d'âge.

Vous l'aurez compris, cette Creative Live Session laisse un public remonté à bloc qui a clairement apprécié sa soirée. Si vous en doutez, les tweets affichés au cours de la soirée en témoigne. ce qu'on aime dans ce genre de concert, c'est que toutes sortes de gens se croisent. D'une mère et à sa fille au couple de quadra heureux d'être là en passant par le groupe de gosses 2.0 trop connectés pour faire attention aux gens qui les entourent, tout le monde vient pour la même raison - passer une bonne soirée. Bien sûr, tous étaient différents mais une chose est sûre, ils sont repartis heureux.

Source : Twitter, Virgin Radio - Crédit : Patrice Aroca, Instagram/ell.iott, Virgin radio

8 commentaires
  • Trop bien vivement qu'on les retrouve sur une scène et pourquoi pas en Essonne il ya des petites salles sympa :-)
  • Whaouh!!! je ne connaissais pas du tout j'avais consulté you tube dès la première note j'ai su que ça me plairait c 'est vrai que le public a eu du mal j 'ai tape dans les mains mais ça ne suivait pas je pense que tout le monde était subjugué déjà par sa beauté et quelle voix je vais vite avoir votre cd dans ma voiture et l'écouter !!!!
  • Je les ai connu grâce à vous Virgin Radio que du bonheur ce groupe ils savent mettre l'ambiance et même sans connaître toutes les chansons on retient vite les couplets pour mieux partager avec eux je dis BRAVO
  • Tiens tiens mais c'est Camille alors j'en profite pour remercier Virgin Radio pour cette soirée de ouf comme l'an dernier !!!!!!
  • Quelle élégance et quelle maturité