Homeland : Pourquoi la saison 4 a surpassé les autres

Ecrit par

Dimanche dernier, Showtime diffusait le dernier épisode d'Homeland. Si le grand final aura rempli son contrat, il est temps de faire le bilan. Chez VirginRadio.fr, nous pensons que cette saison fut la meilleure. Voilà pourquoi :

Maintenant que la saison est terminée, repartons douze épisodes en arrière. Avant le retour d'Homeland, les téléspectateurs étaient partagés : d'un côté, il y a ceux qui, sans Brody, n'imaginaient pas une suite à la série. De l'autre, il y a ceux qui, soulagés, n'attendaient que ça. A partir de là, il fallait voir où les scénaristes nous emmèneraient. Dans une série, tuer l'un des personnages phares reste risqué. Seulement maintenant, nous en sommes sûrs : c'était la bonne décision à prendre. Parce que oui, Homeland a livré sa meilleure saison jusqu'à présent.

Good Bye Brody

Avant tout, il faut être objectifs : sans Brody, la série a pu se réinventer. Non pas que le personnage soit à blâmer. Mais le problème de Brody, c'est qu'il était beaucoup trop mélo-dramatique. Certes, c'était un homme brisé. Mais il faut savoir trouver un équilibre et visiblement, ce n'était pas le cas. Alors oui, l'absence de Brody est une délivrance. Bien sûr, les scénaristes ne sont pas privés de faire une petite piqûre de rappel lors de la crise de démence de Carrie. Mais ça, ce n'est qu"un détail.

Mathison grandit
Homeland : Pourquoi la saison 4 a surpassé les autres

Dans cette saison, nous avons pu voir Mathison grandir et évoluer. Lorsque nous la retrouvons au début de la saison 4, nous partons de loin. Pourtant, au fil des épisodes, on s'aperçoit qu'elle accepte la mort de Brody. Ce deuil lui aura t-il permis d'acquérir une certaine stabilité ? Il faut croire que oui. Si Homeland aura une saison 5, reste à savoir si elle parviendra à se réaliser en tant que mère.

Quinn, au coeur de la saison
Homeland : Pourquoi la saison 4 a surpassé les autres

Dans cette saison, le personnage de Quinn a notamment été plus exploité. Ainsi, on le retrouve en début de saison se noyant dans l'alcool. Pourtant, c'est Quinn qui, en se repassant inlassablement la même vidéo, trouvera une piste à exploiter. Aussi, difficile de passer à côté des derniers épisodes dans lesquels le Peter Quinn des débuts à refait surface. Véritable machine à tuer, il s'est mis sur les traces d'Haqqani pour mieux donner du rythme à cette fin de saison.

L'affaire Saul a dynamisé la saison
Homeland : Pourquoi la saison 4 a surpassé les autres

Pour cette saison 4, l'intrigue a retrouvé une certaine dynamique en mettant Saul sur le terrain. Avec son enlèvement, l'échange ou encore l'explosion après son sauvetage, les scénaristes ont su mettre la barre très haut. Les épisodes étaient haletants et chaque semaine, le suspense était à son comble. En d'autres termes, c'est un carton plein pour la série.

Enfin
Homeland : Pourquoi la saison 4 a surpassé les autres

Enfin, les partisans d'un éventuel couple Quinn/Carrie ont enfin eu satisfaction. Après 12 épisodes passés à jouer leur complicité, les scénaristes ont enfin cédé : Quinn et Mathison se sont embrassés. Si le problème est soulevé en début de saison, il aura fallu attendre l'ultime épisode pour avoir le baiser tant attendu. Il était temps, nous sommes d'accord. Néanmoins, les scénaristes ont su attendre : Brody et Carrie ont un lourd passé ensemble (et un bébé, rappelons-le). Mieux valait inclure cette scène au bon moment et de toute évidence, ils l'ont fait. Si nous n'imaginions pas Carrie sans Quinn dans la saison 4 d'Homeland, il faut croire que pour une fois, nous avions raison. Qu'avez-vous pensé de la saison 4 ?