Hollysiz, éblouissante et électrique à Musilac (REPORT)

Ecrit par

Hollysiz a littéralement enflammé la scène Korner de Musilac alors que Deep Purple se produisait sur la scène Montagne. Et rien que pour ça, elle a notre respect éternel. 

Quelques années après le succès de son premier album, Hollysiz a fait son grand retour avec un disque réussi, rythmmé et nettement inspiré de New-York. Et cette énergie puisée de l'autre Côté de l'Atlantique, elle l'a rapporté chez nous, en France. Sur la scène Korner de Musilac, la chanteuse a littéralement mis les milliers de festivaliers venus l'applaudir à genoux. Et ça, quand on sait que Deep Purple jouait en face, c'est plus qu'un exploit. Energique, Electrique et éblouissante, l'interprèe de Rather Than Talking a mis le feu et ce, du début à la fin. 

Dès les premières minutes du concert, Hollysiz tisse un lien avec son public. Véritable pile électrique, la chanteuse se montre pleine d'humour et il n'en faut pas plus pour convaincre les festivaliers. 

Hollysiz, éblouissante et électrique à Musilac (REPORT)

Sur High Tide, elle embarque la foule avec elle, lui demandant créer une immense marée humaine. Et voilà que des centaines de festivaliers dansent, se fichant pas mal de ce que les autres pourraient penser. A gauche, à droite, en dansant, en sautant, cheveux au vent (ou pas, d'ailleurs), tous la suivent d'un même pas. Cette énergie ne s'essoufle à aucun moment mais sur Karma, elle est encore plus percutante. D'ailleurs, sur ce titre, Hollysiz s'offre même un petit mash-up avec  Justin Timberlake. C'est habile - tellement habile qu'il nous faudra d'ailleurs quelques secondes pour réaliser qu'elle chante Sexyback

Hollysiz, éblouissante et électrique à Musilac (REPORT)

Sur Rather Than Talking, il est l'heure pour le public de goûter au fameux Wall of Love (en réponse au Wall of Death). Le principe est simple : les festivaliers se séparent et... chaque côté doit se jeter dans les bras l'un de l'autre. Alors évidemment, dans la vraie vie, il ne nous viendrait JAMAIS à l'idée de sauter dans les bras d'inconnus. Mais en festival et devant Hollisiz, tout devient possible. Voilà comment on se retrouve à enlacer des gens que l'on ne recroisera probabement jamais. Mais c'est aussi ça, les festival. "On a de la chance de faire ce métier pour vivre des moments comme celui-ci", dira t-elle avant d'introduire son dernier morceau. 

Et le dernier, celui qui clôt ce show enflammé,  c'est évidemment Come Back To Dance. Et là, c'est l'apothéose. Hollysiz tient la foule à elle seule et tout le monde se met à genoux pour mieux sauter. Et ce moment, cette énergie, cette connivence entre elle et le public résume parfaitement son concert. 

Source : Virgin Radio  - Crédit : Virgin Radio