Halloween : Ces histoires vraies qui font froid dans le dos

Ecrit par

Ce soir c’est Halloween et quoi de mieux pour se mettre dans le bain que de se raconter des histoires qui font peur ? Voici cinq faits réels qui vont vous faire froid dans le dos (On vous aura prévenus !)

Le monde entier s’apprête à fêter Halloween et plusieurs types de soirée s’offrent à vous. Les plus fêtards feront la fête all night long en dansant sur du Michael Jackson déguisés en zombies de The Walking Dead. Ceux qui sont plus du genre casaniers préfèreront un binge watching des meilleurs films d’horreur tout en dégustant un burger aux insectes. Dans les deux cas, on a dégoté pour vous quelques histoires vraies et complètement effrayantes pour vous mettre dans le bain avant de célébrer la fête des morts. Attention, elles risquent de vous faire froid dans le dos !

L’appel de l’au-delà

Commençons en douceur avec une histoire qui date du 12 septembre 2008 dans le quartier de Chatsworth à Los Angeles. Deux trains se sont percutés ce jour là, tuant 25 personnes. L’une d’entre elles, Charles Peck, était à bord pour se rendre à un entretien d’embauche. Les 11 heures qui ont suivi l’accident, son portable n’a cessé d’appeler sa fiancée, son frère, sa future belle-mère ou encore sa sœur. En tout 35 appels ont été passés, lorsqu’ils y répondaient tous entendaient des bruits de parasites et tombaient sur la messagerie vocale lorsqu’ils tentaient de rappeler. Ses proches étaient donc pleins d’espoir quant à la survie de Charles, sauf que son corps a été retrouvé sans vie, et selon le médecin légiste, l’homme aurait bel et bien péri sur le coup de l’accident…

L’affaire Elisa Lam dans l’ascenseur

Cette histoire qui a eu lieu à Los Angeles (décidément !) en 2013 est d’autant plus inquiétante dans la mesure où c’est une vidéo publiée sur le web qui la rend aussi effrayante. Elle concerne Elisa Lam, une étudiante qui a été retrouvée morte dans le réservoir d’eau d’un hôtel après que des clients se soient plaints de la faible pression de la douche. La jeune femme était portée disparue depuis un mois et cinq jours après la découverte de son corps, une vidéo provenant d’une caméra de surveillance de l’hôtel a été diffusée sur le web par la police. Elle met en scène Elisa avec un comportement des plus étranges, comme si elle se cachait de quelqu’un, gesticulant dans tous les sens, appuyant sur tous les boutons de l’ascenseur… sans que personne n’apparaisse jamais à l’écran. De plus, sa mort a été déclarée comme accidentelle et due à une noyade, et l’autopsie de son corps précisent qu’elle n’était ni sous l’effet de la drogue ou de l’alcool. Les images troublantes sont à retrouver ci-dessous :

La maison d’Amityville

Le pitch d’un des plus célèbres films d’horreur a été inspiré de faits réels survenus entre 1974 et 1976 dans une maison dans la ville d’Amityville, surnommée la maison du diable. En effet, Ronald DeFeo Jr. y a tué dans la même nuit du 13 novembre 1974 son père, sa mère, ses deux frères et ses deux sœurs pendant leur sommeil sans qu’aucun voisin n’ait entendu de coup de feu. Durant son procès il affirmera avoir été guidé par une voix lui ordonnant d’attraper et tuer sa famille. Un an plus tard, la famille Lutz rachète la maison mais la quittera 28 jours après constatant de nombreux phénomènes inexpliqués très inquiétant comme les énormes variations de température dans la maison, la présence d’une odeur écoeurante de parfum ou encore l’apparition de mystérieuses tâches noires sur les sanitaires.

Les alpinistes du col Dyatloy

Cette affaire là a lieu en Russie dans le mont Kholat Syakhl dont le col où s’est déroulée l’histoire a été renommée col du Dyatlov. Nous sommes en février 1959 lorsque un groupe de 9 étudiants en expédition ont tous été retrouvés sans vie à un kilomètre de leur campement. Leurs peaux présentaient des traces d’une couleur orangée comme si elles avaient été exposées à des radiations, leurs cheveux avaient viré au grisâtres et certains étaient uniquement vêtus de leurs sous-vêtements. Seuls deux étudiants portaient des marques externes de blessures qui selon le médecin légiste n’aurait pas pu être causées par une force humaine et semblables à celles qu’on pouvait avoir après un accident de voiture. Une des victimes avait également la langue coupée. « Une force irrésistible inconnue » a été la seule cause de leurs morts déterminée par les autorités après l’enquête.

La main fantôme
Halloween : Ces histoires vraies qui font froid dans le dos

Enfin, on vous a gardé le meilleur pour la fin. En regardant plus attentivement cette photo prise il y a un siècle et mise en ligne sur un site de galerie histoire à Belfast en Irlande, on peut constater que tout à droite de la photo sur l’épaule de la jeune fille au milieu, apparaît une main venue de nulle part. Ce cliché a été commenté par une internaute qui confirme : « Je suis heureuse de voir une vieille photo de ma grand-mère, dans cette galerie, lorsqu’elle travaillait à l’usine. Ma grand-mère s’appelait Ellen Donnelly, c’est la quatrième femme sur la droite dans la deuxième rangée vers le bas. Mon père possède cette photo à la maison, mais je crois qu’elle abrite un étranger. Je ne crois pas aux fantômes, mais je dois avouer que quelque chose d’étrange se trouve sur celle-ci. Avez-vous vu cette terrifiante main fantomatique sur l’épaule de la jeune fille ? » Bon Halloween à tous !

Source : http://www.histoires-paranormales.fr/, Wikipedia