Game of Thrones : Quand "mort" devient synonyme d'incohérence. 

Ecrit par

Tout est dans le détail. 

Ce ne sont pas les morts qui manquent dans Game of Thrones - la série s'est bâtie une réputation en prouvant qu'elle n'avait absolument pas peur de se séparer de ses personnages, y compris des principaux. Ainsi, au cours des huit saisons, nous avons assisté à un jeu de chaises musicales peu ordinaires. Or, à trop éliminer les personnages, on finit parfois par se perdre - au point de manquer de cohérence. La preuve avec le personnage Myrcella Baratheon.

Game of Thrones : Quand "mort" devient synonyme d'incohérence. 

On vous remet dans le contexte : Myrcella Baratheon est porte uniquement pour venger la mort de Oberyn qui, on le rappelle, a été écrasé par La Montagne. Tout cela n'est que vengeance. Mais, cela correspond-il vraiment au caractère d'Oberyn ? Pas tant. Si vous avez lu les livres signés George R.R Martin, alors vous savez que son histoire est bien différente dans l'oeuvre littéraire - preuve que l'adaptation a parfois préféré choisir des tournures peut-être moins efficaces.

Source : HBO - Crédit : HBO