Flume se confie sur son combat contre l'anxiété

Ecrit par

Le DJ et producteur pensait même arrêter la musique pour échapper à ce fléau. 

Il y a quelques jours, Flume a accepté de réaliser une interview auprès de sa petite-amie Paige Elkington pour une série de podcasts intitulés My Friend Podcast. L'occasion pour lui de revenir sur son rapport au monde de la musique mais aussi son long et pénible combat contre l'anxiété qui le gagne durant ses périodes de travail. Dans cet enregistrement publié le 6 avril dernier, Harley Streten, de son vrai nom, révèle que les tournées ont autrefois mis sa santé mentale à rude épreuve. Son anxiété était si grande à un moment donné qu'il a même envisagé d'arrêter définitivement les tournées.

"Lorsque la musique a commencé à fonctionner, je suis essentiellement devenu un orateur public... mon pire cauchemar. Je l'ai vécu pendant quatre ou cinq ans, en me disant : 'Tu sais quoi ? Si je continue à faire ça, je finirai par m'en remettre'. Je l'ai fait pendant cinq ans, mais je ne m'en suis pas remis." précise Flume dans ce podcast. Et lorsque le média lui demande comment il gère ce manque de confiance en public, il précise que son addiction à l'alcool l'ai aidé, pendant un moment, à être mieux : "J'ai consommé beaucoup d'alcool. Je buvais certainement pour calmer mes nerfs et pour rendre cela supportable, ce qui semble fou mais c'est la vérité. Je ne suis tout simplement pas un artiste. J'ai certainement consommé de l'alcool pour me sentir à l'aise sur scène devant un groupe de personnes."

Il y a quelques semaines, Flume dévoilait son dernier titre, The Difference, en collaboration avec Toro y Moi. Une vidéo à voir ci-dessous :

Crédit : Twitter