Fête de la musique : 5 erreurs à ne pas commettre pour passer une bonne soirée

Ecrit par

La fête de la musique c'est génial mais pour passer une excellente soirée il faut savoir déjouer quelques pièges. Suivez le guide !

Mardi 21 juin c'est ... (non, pas l'été, toujours pas) LA FETE DE LA MUSIQUE ! Une journée et une soirée où vous pouvez monter le son, c'est Jack Lang qui l'a permis il y a maintenant 33 ans, assister à des concerts gratuits et même prendre vos instruments de musique favoris pour pousser la chansonnette et casser un peu la tête de vos voisins (en toute impunité) au passage. Seulement, entre une fête de la musique rêvée et une fête de la musique ratée, il n'y a souvent qu'un pas. La rédaction de VirginRadio.fr est sympa et vous propose de déjouer les pièges que vous réserve cette célébration entre mélomanes.

Le Yolo

Sans vouloir être des control freaks et tenir un planning heure par heure, mieux vaut avoir jeté un œil aux différents concerts qui auront lieu ce soir là. Le site de la fête de la musique est là pour vous puisqu'il propose une carte de France officielle répertoriant les nombreux événements "officiels". Après vous pouvez aussi avoir envie d'écouter les gamins de votre quartier jouer (mal) de la flûte mais certains événements sont accessibles sur invitations à retirer au préalable ou nécessite de s'y rendre avec de l'avance en cas de grosses têtes d'affiches...

La bouffe

Les caddies sur lesquels on fait griller des saucisses/merguez sont un peu l'ancêtre des flambants food truck. Le problème, c'est qu'au niveau sanitaire ce n'est pas toujours ça. En plus, on vous connait, vous avez du enquiller les bières pas fraîches et le lendemain au réveil PAF, ça fait pas des chocapics, mais un bon mal de ventre à la limite de l'indigestion. Alors, faites vous un casse croûte avant de partir ou profitez de la street food qui envahie les rues de Paris...

La pluie

Avant que Jack Lang ne fasse rimer le 21 juin, avec concerts, on l'a oublié mais cette date marque (normalement) le passage à l'été. Oui, mais alors voilà, on a l'impression d'avoir passer plus souvent la fête de la musique sous la pluie qu'au soleil. Alors, cette année pas d'erreur, prenez vos parapluies. A la rédac on continue à penser que ce sont certains concerts de casserole qui ont lieu ce soir là qui font pleurer le ciel...

Les bouchons d'oreille

On vous entend déjà dire "gnagna les bouchons d'oreilles c'est pour les minables" et autres " on dirait du cérumen de teletubbies qui aurait trop coulé". Oui mais voilà, Jean-Michel et ses potos amateurs n'ont pas d'ingénieur du son, et leur reprise de Seven Nation Army pourrait bien vous laisser quelques acouphènes regrettables alors on ressort, sans honte, les bouchons d'oreille distribués à longueur de festivals et de concerts.

Le portable

Les textos sont vos meilleurs amis, oui parce que le soir de la fête de la musique TOUT le monde veut rejoindre quelqu'un, quelque part. Perdu au milieu de foules immenses, continuer à beugler dans votre portable "mais t'es où ? mais t'es où ? je te vois pas !" ne vous sauvera pas. Vous allez perdre la voix à vous égosiller en essayant de couvrir la musique et, accessoirement, gâcher le concert aux mélomanes qui vous entourent. C'est également plus que jamais LE soir où avoir rechargé à fond votre portable... Si vous perdez vos potes, il y a de fortes chances que vous découvriez leur soirée le lendemain via des photos, façon Very Bad Trip !

Si avec tout ça vous n'êtes pas prêt à passer la meilleure des fêtes de la musique... :D