Fear The Walking Dead : Épisode 1 et 2, les critiques de la presse US (spoilers)

Ecrit par

A quelques jours de leur diffusion, les épisodes 1 et 2 de Fear The Walking Dead ont été vus et critiqués par la presse US. Alors, ça donne quoi ? Attention, spoilers.

Fear The Walking Dead sera diffusé en France en simultané avec les États-Unis. Ainsi, dans la nuit du 23 au 24 août sur Canal+ Séries, vous pourrez suivre le début des aventures de la famille Manawa - Clark qui va devoir rester soudée alors que la ville de Los Angeles, lieu d'action de Fear The Walking Dead, plonge dans la paranoïa et la terreur suite à une épidémie. Les showrunners avaient promis que le rythme de la série serait plus lent que celui de The Walking Dead et qu'ils allaient s'attarder sur les prémices de l'infection et la façon dont la famille va gérer cette crise. Certains journalistes américains ont pu voir les deux premiers épisodes et donnent leur avis sur ces 90 premières minutes. Voici leurs critiques des épisodes 1 et 2 de la première saison de Fear The Walking Dead, qui en comptera 6.

La presse est unanime

De l'avis général, la série est bonne mais elle pâtit de la comparaison avec TWD. Pour Variety, il s'agit "d'une collation plus que d'un réel festin." TV Line met en exergue les traits des personnages : "Le pilote de 90 minutes commence de façon très gore avec l'ainé de Maddie (Kim Dickens), l’héroïnomane Nick (Frank Dillane, exceptionnel), face à un premier marcheur, et le premier de la série." Le journaliste rappelle cependant que les zombies ne sont pas appelés comme cela encore dans le show. Ils ne le seront d'ailleurs pas de toute la saison puisque les protagonistes ne sauront pas à la fin de la saison 1 ce qui provoque cette épidémie. Ils les appelleront les "infectés". L'écueil continue sur l'aspect caricatural de certains personnages. Pour Andry Patrick de TV Line : "Le pilote trébuche un peu, d'abord en présentant la fille de Maddie et le fils de Travis (Cliff Curtis) comme des gosses insupportables au point que le drogué de la famille commence à ressembler à l'enfant chéri, puis en introduisant Tobias, l'adolescent le plus vieux vu dans une série depuis Dylan McKay de Beverly Hills."

Fear The Walking Dead : Épisode 1 et 2, les critiques de la presse US (spoilers)

Toujours concernant les zombies, leur présence, ou justement leur absence, marque trop ce pilote selon le Hollywood Reporter : "En fait, les zombies (juste appelés ici "l'infection" par opposition aux "marcheurs" dans la série originale) sont peu nombreux et espacés dans ces deux premières heures, ce qui rend Fear The Walking Dead beaucoup plus proche d'un drame traditionnel, jusqu'à ce que la propagation du virus prenne le dessus." Le show devrait donc prendre de l'ampleur à mesure que l'infection se généralise même si les personnages peinent à se trouver une identité forte. Le journaliste de Variety le confirme : "Cette deuxième heure va vers une direction plus prometteuse, même si les personnages n’ont pas beaucoup d’épaisseur, surtout comparés à The Walking Dead". Au niveau audience, le Hollywood Reporter est persuadé du succès de ce season premiere mais précise que s"'il en sera de même pour les autres épisodes qui suivront", "ils n’atteindront pas les hauteurs stratosphériques de l'original." Et si la solution était un cross over entre The Walking Dead et Fear The Walking Dead ?

Source : Hollywood reporter, TV Line, Variety