Fauve : "Avec les fans, on a une vraie relation" (interview)

Ecrit par

Alors que Vieux Frères - Partie 2 vient tout juste de sortir dans les bacs, le collectif FAUVE s'est prêté au jeu de l'interview. Pour VirginRadio.fr, ils reviennent sur la relation entretenue avec leurs fans.

Lors de notre entretien, les membres de FAUVE ont avoué être "tout sauf résignés". Ce qu'il faut comprendre par là, c'est qu'ils gardent espoir en la vie et surtout, qu'ils ont foi en l'humain. Ça, on peut s'en rendre compte en observant la relation étroite qu'ils entretiennent avec ceux qui les soutiennent. Très actifs sur les réseaux sociaux, ils mettent un point d'honneur à effacer toute distance, cherchant à rester proches de leurs fans. Que cette relation soit réelle ou virtuelle, elle est pourtant présente : "c’est un truc qui n‘est pas toujours évident à maintenir, à garder. Même pour des trucs un peu bêtes, des trucs de proximité de scène. Parfois quand tu fais des festivals, ils mettent des barrières à dix mètres de la scène et tu te retrouves avec dix mètres de vide et des mecs qui regardent le public", expliquent-ils.

Seulement, la relation se prolonge hors concert : "ce n'est pas une relation musiciens /gens qui t'écoutent, c’est de l’échange, aussi. C’est une vraie relation", poursuivent-ils. Lorsqu'on écoute Fauve, on ne peut pas passer à côté de la notion de rassemblement qu'ils évoquent. Et ça, c'est quelque chose qu'ils ont pu expérimenter : "On entend partout que les Français se détestent, que tout le monde est dépressif et que tout le monde est relou et à chaque fois qu’on a fait des concerts, on a cette chance là d’à chaque fois se dire « putain, les gens ont la banane, ils sont contents d’être là. » Y a un espèce de cercle vertueux qui ressort et c’est pas faux, c’est du vrai rapport humain, de la vraie chaleur, de la vraie bienveillance".

Fauve : "Avec les fans, on a une vraie relation" (interview)

Vous l'aurez compris, FAUVE fait dans l'humain, pas dans les chiffres. Au final, mieux vaut se faire sa propre opinion des gens, mieux vaut aller vérifier les choses par soi-même : "On a vu beaucoup de gens en France, on en a rencontrés pas mal et on a toujours eu l’impression que c’était pas ce qu’on nous avait décrit dans les médias. Et ça, c’est quand même important de le dire", expliquent-ils. En d'autre termes, les rapports humains ne sont pas morts, quoiqu'on en dise. Pour découvrir une autre partie de notre interview de Fauve, sachez que le collectif a évoqué pour nous l'aspect de continuité entre Vieux Frères Partie 1 et 2. Avez-vous déjà vu FAUVE en concert ?

Source : VirginRadio.fr