Explicit, le retour affirmé de Marina Kaye (critique)

Ecrit par

Avec Explicit, Marina Kaye a choisi de se livrer encore plus. Ce retour très attendu des fans, la chanteuse a voulu le marquer avec On My Own. Cette fois elle offre un album plus rock et surtout, encore plus affirmé. 

Son retour, tout le monde l'attendait avec impatience. Avec Fearless, Marina Kaye a su imposer sa voix, ses textes et ses émotions - et surtout, elle a su s'imposer dans le coeur du public, qui se reconnait dans ses textes. Avec Explicit, la jeune femme a tenu à se dévoiler encore plus que son son album précédent : elle l'a dit elle-même en interview, elle voulait "donner encore plus aux gens". Et visiblement, elle a relevé son défi ! 

Après une douce introduction, le premier morceau (intitulé Amour) nous plonge directement dans l'univers de l'album - très personnel. Le titre est français mais Marina Kaye ne délaisse (pas encore) la langue de Shakespeare. Avec Own My Own, morceau que le public connaît bien, elle s'attaque aux trahisons amicales (qui, reconnaissons-le, sont souvent délaissées au profit des déboires sentimentaux dans l'univers musical). C'est rock, brut et incisif - le cocktail parfait pour aborder ce type de sujet. Sur cet album, on retrouve aussi le rappeur Soprano avec Vivre. Ce n'est pas la première fois que les deux artistes se retrouvent (on se souvient de Mon Everest) et l'alchimie entre eux est indéniable. Ils ne sont pas de la même génération, ils ne viennent pas du même univers et pourtant, à chaque fois qu'ils se rencontrent, le mélange est explosif. 

"J’étais en studio en train d'écrire Vivre et puis, je l’ai terminée. Je n'ai pas voulu faire le pont parce que j’ai su que sur le pont ce serait Sopra", nous avait-elle expliqué. "J’ai dit aux autres 'stop. On a fini la chanson, en ce qui me concerne. Moi, je ne chante pas le pont. C’est Sopra qui chantera sur ce pont'. Je l’ai envoyée, il m’a renvoyé sa partie et là, j’ai reçu une claque. Elle est agressive. Je trouve ça incroyable. Sur mon Everest, l’alchimie était là dès le départ. C’est vraiment une rencontre comme on espère en faire une dans une vie".

Sur Merci Quand Même (où là aussi, elle flirte avec le rock), Marina Kaye s'adresse à ses fans en français, les remerciant pour tous les moments partagés depuis le début de sa carrière. Mais le morceaux qui devrait marquer l'assistance, c'est Something. Poignant juste comme il faut, c'est probablement le titre qui se démarque le plus de l'album. D'ailleurs, ce n'est pas pour rien si la cover de Explicit est tirée du clip ! "Something, si on regarde bien , c’est la cover de l’album - ça a été shooté le même jour et c’était au même endroit. J’ai toujours voulu faire de cette chanson un joli plan séquence parce je ne voyais pas d’autres moyens de l’exprimer. C’est pas le genre de chanson où tu vas faire un clip, c’est le genre de truc où tu te mets face caméra et où tu sors les choses, c’est tout. C’était vraiment pour la mise à nue", nous a t-elle avoué.

Et une fois de plus, Marina Kaye a su se dévoiler. Parce que l'on y retrouve notamment Vole (une reprise de Céline Dion dédiée à sa tante), on peut dire que cet album est probablement ce qu'elle a sorti de plus personnel à ce jour. Mais sa carrière  ne fait que commencer et des albums comme celui-ci, on imagine qu'il y en aura d'autres. En attendant, on se contentera d'Explicit - que la chanteuse partira bientôt défendre en tournée. Jonglant entre le français et l'anglais, oscillant entre morceaux poignants et agressifs, entre douceur et force, Marina Kaye aura joué sur les contrastes. Et visiblement, ce fut payant. 

Le mot de la fin, on le lui laisseras. Lorsqu'on lui demande comment est-ce qu'elle parvient à garder les pieds sur terre au milieu de ce tourbillon, elle répond : "Tu joues et tu chantes et tu t’exprimes et tu essaies d’être le plus sincère possible et c’est tout." Et c'est exactement ce qu'elle a fait sur cet album

A RETENIR :
  • On My Own
  • Vivre
  • Vole
  • Little Girl
  • Something
Source : MarinaKaye, VEVO, Capitol,  - Crédit : YANN ORHAN