Elle fait croire à sa séquestration... pour ne pas retourner travailler

Ecrit par

Oubliez les fausses quintes de toux et autres gastro ! Pour ne pas retourner travailler, une infirmière a fait croire à sa séquestration. Carrément.

Alors que certains organisent des barbecue et des raclettes dans le train qui les mène au travail pour se détendre, d'autres n'ont vraiment pas envie de travailler. C'est le cas d'une infirmière américaine de 43 ans qui n'avait pas envie de finir sa nuit de travail et a trouvé une solution plutôt radicale. Le site 20 Minutes qui a déniché l'histoire. C'est en Floride, à Panama City, que Beverly F. Brooks travaille comme infirmière de nuit, mais visiblement elle avait mieux à faire la semaine dernière. Après sa pause, elle ne s'est pas présentée à nouveau à son travail, ce qui a inquiété l'une de ses collègues qui a décidé de lui passer un coup de téléphone. L'infirmière a alors affirmé à sa collègue que son petit ami la retenait contre son gré.

facepalm animated GIF

La police a été prévenue et la collègue de Beverly F. Brooks a expliqué aux enquêteurs qu'elle entendait les cris du compagnon de l'infirmière et que celui-ci l'empêchait de partir. Pourtant, après plusieurs heures de recherche, lorsque la police localise la "victime" celle-ci n'était pas retenu de force par son compagnon. Non, elle a simplement inventé cette excuse pour ne pas retourner travailler. Elle a été arrêtée et inculpée pour fausse déclaration de crime. La prochaine fois, elle prétextera une grippe. Dans le genre mauvaise excuse, un homme censé avoir arrêté le tabac s'est fait surprendre en train de fumer par sa femme sur Google Street View.

Source : 20 Minutes