Electroshock : Quand Mome transporte le public de Nantes 

Ecrit par

Il est le plus australien de tous les DJ français et lui aussi, il est habitué d’Electroschock. MOME a rempilé pour une nouvelle édition et on ne pouvait pas rêver mieux.

Avec son premier album intitulé Panorama, Mome a prouvé qu’il n’était pas le DJ d’un seul tube. Aloha a rencontré un véritable succès, au point de traverser les frontières et de s’inviter dans les charts étrangers. Comme Domenico Torti ou Julian Perretta avant lui, il maîtrise plutôt bien la scène. Et si jamais Nantes en doutait, il était assez armé pour lui prouver le contraire.

Mome entre en scène avec l'assurance qu'on lui connaît devant un public déjà conquis. Pour l'avoir vu se préparer pendant ses balances, nous savions qu'il préparerait un véritable show. Et parce qu'il n'est pas un DJ comme les autres, il ne se contente pas de jouer avec ses platines pendant son set. Non, Mome déambule sur scène, lâchant parfois ses machines pour prendre sa guitare. Evidemment, quand Aloha démarre, c'est tout le Zénith qui se met à trembler. Dans la fosse on danse, on chante et dans les gradin, on agite les bracelets lumineux pour montrer qu'on est bien là, bien présent.

Mome enchaine ses titres gorgés de soleil (qui nous font oublier que dehors, le soleil s'est planqué et qu'il ne fait plus si bon) et d'un coup, Alive nous emmène loin de Nantes et pourquoi pas, loin de la France. Vous voulez un aller simple pour l'Australie ou pour n'importe quelle destination lointaine ? Ecoutez Panorama, regardez Mome sur scène. Parce qu'il privilégie le live et sa relation avec le public, il lui demande de sortir les téléphones et de jouer avec les lumières. Son but ? Le faire voyager. Après avoir donné un solo de guitare digne des plus grands, il annonce son dernier titre . On aurait bien aimé que ça dure mais vous savez ce qu'on dit : les meilleures choses ont un fin ! Avant de quitter la scène en vainqueur, il saute dans tous les sens accompagné par le public : a lui seul, Mome aura transporté et déchaîné le Zénith de Nantes.

Si vous hésitez encore à prendre vos places pour aller l'applaudir à l'Olympia le 17 juin prochain, ce simple set devrait suffire à vous convaincre.

Et pour ne rien manquer de la soirée, sachez qu'il y a un Facebook Live !
Source : Virgin Radio, Twitter