Electroshock Paris : Justice, dieux de l'AccorHotels Arena (pour la deuxième fois) report

Justice, dieux de l'AccoHotels Arena
Ecrit par

Pour clôturer cet Electroshock parisien incroyable, il fallait un artiste qui soit à la hauteur, il fallait quelqu’un qui achève les 18 000 personnes agglutinées dans l’arène. Et pour remplir ce rôle, il n’y avait personne d’autre que Justice.

Justice ? On ne les présente même plus. Le duo fait briller l’électro française dans le monde entier et depuis la sortie de Woman, il fait danser partout où il passe. Pas plus tard que l’été dernier, Xavier et son acolyte étaient à Coachella, au milieu de la crème de l’industrie musicale. Après avoir rempli un Bercy à eux seuls il y a quelques semaines, les voilà de retour pour clôturer le plus grand Electroschock jamais organisé par Virgin Radio.

Sur scène, Justice détruit tout sur son passage. Ils sont arrivés en vainqueurs, sur les Guns N' Roses. On comprend dès le départ que ce sera du grand Justice. Evidemment, on ne s'attendait pas à ça. Mais, ne va t-on pas en concert justement pour être surpris ? We are your Friends, leur morceau culte résonne au point de faire trembler les murs de Bercy. Justice en live, c'est une véritable claque, c'est le genre de concert qu'il faut voir au moins une fois dans sa vie. Que ce soit leurs vieux hits ou les singles qui défendent Woman, les deux français ont tout ce qu'il faut pour livrer un show calibré.

Mention spéciale aux Pointer Sisters - qu'on n'aurait jamais pensé entendre. Aussi, il faut relever Stress, joué pour le plus grand bonheur du public. Si vous les avez vus sur scène en octobre dernier, alors vous savez que ce set n'a strictement rien n'à avoir avec ce que Justice a pu proposer il y a quelques semaines ou même cet été, en festival. Et c'est justement pour ça qu'on les aime. Après un show aussi fou qu'énorme, le duo quitte la scène de l'AccorHotels Arena, laissant un public euphorique et complètement vidé. Justice en live, on vous le redit, c'est à voir !

Source : VIRGIN RADIO, TWITTER - Crédit : AnthonyGhnassia, @VisionByAG