Electroshock Paris: FEDER offre un set maîtrisé au public de l'AccorHotels Arena (report)

Feder dégaine tous ses hits à Bercy
Ecrit par

Comme The Avener, Kungs ou Synapson, Feder est de ces DJ’s essentiels à Electroshock. A Paris ou n’importe ou en France, celui qui a signé l’hymne de la coupe du monde handball a toujours su soulever les foules. Et ce soir, il s’est attaqué à celle de l’AccorHotels Arena.

Ceux qui le suivent de le début s’en souviennent, c’est Goodbye qui a révélé FEDER au grand public. Depuis, le DJ écume les scènes du monde entier et enchaîne les tubes - pour rappel, il a même signé l’hymne de la championnat du monde masculin de handball en 2016. Son premier EP vient tout juste de sortir mais il faut reconnaître que FEDER a su entretenir la patience de son public avec des titres efficaces (comme Private Dancer ft. Julian Perretta). Et pour cet Electroshock parisien, le DJ a fait les choses en grand.

La scène de Bercy, FEDER la connaît : pour rappel, il l'a déjà apprivoisée lors du championnat de handball. Côté titre ce soir, on retrouve des classiques comme Blind (que le public connaît parc coeur) ou encore Breathe et Lordly. Parce que feder est le roi du mix, il n'a pas manqué de montrer ses capacités aux 18.000 personnes venues l'applaudir. Ce qui nous frappe à chaque fois lorsque FEDER est sur scène, c'est la façon dont le DJ maîtrise ses sets. Du premier au dernier mix, tout est calibré pour que chaque seconde ait un impact sur le public.

Notez aussi qu'il a profité de l'occasion pour jouer son dernier single devant un public conquis. Avant de laisser la place à son compère The Avener (lui aussi habitué d'Electroshock), FEDER joue Indian Summer. Et très franchement, c'est ce qu'il nous fallait pour oublier la neige. Lorsqu'il quitte la scène, il laisse un public incroyablement "chaud" (pour reprendre les termes de notre animateur Lionel) qui, clairement, ne s'est pas remis des voltigeurs.

ET POUR NE RIEN RATER...

N'oubliez pas de suivre la soirée via le Player !

Source : Twitter, VIRGIN RADIO - Crédit : AnthonyGhnassia, @VisionByAGG