Electroshock : Le set de The Avener en trois titres cultes (REPORT)

Ecrit par

Habitué d'Electroshock, The Avener a mis le feu à l'envol de Toulouse. Focus sur trois titres cultes. 

The Avener est de ces artistes qui répondent toujours présent depuis le lancement d'Electroshock. Depuis la sortie de son album The Wandering of The Avener, le DJ connait un succès phénoménal, enchainant les scènes. Ce soir, il était à l'Envol de Toulouse - où il a succédé à Feder- et le moins que l'on puisse dire, c'est que le public avait hâte de le voir. 

FADE OUT LINES 

Vértiable hit, Fade Out Lines fait toujours le même effet en live. Alors évidemment, quand le public reconnaît le morceau qu'il a tant entendu sur les ondes (les nôtres, forcément !), c'est tout le monde qui se laisse emporter.  Il faut dire que chaque track que propose The Wanderings of The Avener est puissante. Cet album là est devenu un classique

AROUND THE WORLD 

S'attaquer à Daft Punk, c'est le défi de n'importe quel DJ. Et pour The Avener, le défi est relevé depuis longtemps, le pari est réussi depuis un moment. On ne va pas se mentir, dès qu'il est sur scène et que l'on reconnait les premières notes d'Aound The World, c'est toujours la même excitation, toujours la même joie. Et dans la foule, l'acclamation est gigantesque. 

TO LET MYSELF GO 

To Let Myself Go, autre morceau à retrouver sur l'excellent premier album du DJ (récompensé aux Victoires de la Musique, sachez-le), fait aussi son petit en live. Et justement, tout le monde se laisse aller. C'est planant, c'est un peu comme une "pause", un arrêt dans le temps entre deux vagues d'électro énergisantes. The Avener a le pouvoir d'apaiser l'ambiance sans pour autant la casser. Et pour y parvenir, il faut réaliser un sacré numéro d'équilibriste. 

Après les Plages Electroniques de Cannes cet été, c'est toujours un plaisir de retrouver The Avener. La bonne nouvelle, c'est qu'il planche actuellement sur son prochain opus. Et en attendant, il nous reste les reworks de Bob Dylan.