Electroshock : Kungs, trois titres lives qui prouvent que c'est un génie des platines (REPORT)

Ecrit par

L'apothéose de ce soir, nous la devons à Kungs. Retour sur trois morceaux qui, en live, prouvent qu'il est un véritable génie. 

Après le succès incontestable de son premier album Layers, Kungs est de retour pour un nouveau chapitre : Be Right Here passe en boucle sur les ondes, prouvant (une fois de plus) que sa popularité n'est pas que passagère. Non, Kungs ne sera pas le DJ d'un seul hit - au contraire. Hier soir, ils nous a offert un set incroyable, une véritable apothéose. Tout de suite, trois morceaux marquants !

THIS GIRL 

Parce que c'est LE morceau qui a révélé Kungs, c'est le remix qui nous a fait dire que, peut-être, il serait un jour l'un des plus grands. En live, This Girl est la valeur sûre pour faire monter la température, c'est la track qui donne a tout le monde l'envie d'envoyer valser son verre et d'aller danser. Et en parlant de danser, on a jamais vu autant d'effets et de danseurs ! This Girl, c'était l'apothéose de cette soirée, le moment où le public a été poussé dans ses derniers retranchements. 

I FEEL SO BAD 

Des hits, Kungs en a à la pelle : Don't You Know, You Remain... on a arrêté de les compter. Mais ce qui est fantastique avec I Feel So Bad, c'est l'air vintage qui s'en dégage. Kungs a réussi l'exercice périlleux de proposer un morceau taillé pour les dancefloor et qui, en plus, est un pont parfait entre vraie musique électro et musique plus vintage. Bref, ce morceau, c'est comme voyager dans le temps sans pour autant quitter 2018. 

BE RIGHT HERE 

Dernier single en date de Kungs, Be Right Here devrait connaître le même succès que ses prédécesseurs. Dans la foule, on connait déjà les paroles, on les chante, on les crie. Kungs a terminé la soirée en beauté, entre effets lumineux et jeté de ballons (lumineux, eux aussi). L'Envol a donné l'une des plus belles soirées de la saison et chez Virgin Radio, on se dit que si le 12 ème Electroshock était aussi fou, alors on devrait pouvoir encore mieux pour les prochains. 

On ne va pas se mentir, Kungs est clairement un génie. Déjà, parce qu'il peut se vanter d'avoir battu des records avec son premier single à même pas 18 ans. Mais surtout, il est capable d'imaginer des sets qui piochent dans tous les genres, tous les styles. Le tout, parfaitement articulé. Bref, c'était un sans faute.