Electroshock : Kungs achève la neuvième édition avec brio 

Ecrit par

Il a beau tourner dans le monde entier, Kungs n’oublie pas d’ou il vient : voilà comment il a fait une pause dans son rythme effréné pour venir jouer à Nantes. Inutile de préciser que le public ne s’en est toujours pas remis !

Du haut de ses 20 ans, Kungs réussit tout ce qu’il touche : son remixe de This Girl lui a valu une reconnaissance internationale et son premier album Layers est une réussite. Actuellement prisé par le monde entier, le jeune Valentin reste fidèle à Virgin Radio et à ses auditeurs. Alors quand il est arrivé aux platines, les quelques milliers de personnes présentes n’ont pas manqué de l’accueillir comme un héros - qu’il est, quelques part.

Si vous avez déjà vu Kungs, alors vous savez qu'il est capable de faire danser des milliers de personnes sur Hit The Road Jack - Non, Ray Charles n'est pas réservé qu'à vos parents ! Quand Kungs s'attaque au monument, c'est puissant. Il enchaîne avec Don't You Know, l'un de ses plus grands succès. Et bien évidemment, il n'en faut pas plus pour que la foule ne perde le contrôle à quelques minutes de la fin.

The Whites Stripes, Flume, Ed Sheeran... les remixes s'enchaînent et ne se ressemblent pas mais c'est quand I Feel So Bad démarre qu'on retrouve le Kungs qu'on aime - celui qui compose. Layers est sorti cette année et laissez-nous vous dire que c'est de loin l'un des albums de l'année. Kungs a joué à Bali, à Ibiza, partout dans le monde et bientôt, il se mesurera à Coachella. Et quand il est derrière des platines, on se rend bien compte qu'il est là parce qu'il aime ce qu'il fat, parce qu'il aime son public.

La tension monte toujours plus, au point d'atteindre son paroxysme. Il termine avec This Girls - parce qu'il ne peut décemment pas faire autrement- et c'est sur une note électrique, festive et parfaite que s'achève cette neuvième édition d'Electroshock.

Source : Virgin Radio