Electroshock à Lyon, The Avener en terrain conquis

Ecrit par

On ne le présente plus ; The Avener est un habitué de l’Electroshock et cette fois encore, il a mis tout le monde d’accord.

The Wandering of The Avener a fait l’unanimité ; primé aux Victoires de la musique, l’opus a clairement fait la renommée de The Avener qui maintenant, tourne partout pour le défendre. Ce soir, il était à Lyon pour cette nouvelle édition et clairement, le public de la Halle Tony Garnier a été conquis. Après Kungs ou encore Ofenbach, découvrez :

Quand il joue à Electroshock, on pourrait presque dire que The Avener est à domicile. On pourrait se lasser, on pourrait se dire que l'on connaît le set par coeur et pourtant, il surprend encore et toujours l'assemblée. Ses plus grands titres se succèdent à une vitesse folle et dès le troisième morceau, lui et le foule se lâche véritablement.

Nous pourrions rester là, à expliquer pendant des heures que The Avener est fait pour être derrière ses platines mais clairement, cela serait superflu. Il n'y a pas besoin de le dire ou de l'écrire puisque ça se voit. Il enchaîne To Let Myself Go et Fade Out Lines et lorsque les ballons sont lâchés, c'est toute la Halle qui hurle. Son remix de Daft Punk pour mieux jouer Castle in The Snow finit de nous achever. Après les ballons, c'est le feu qui se charge de pousser la foule dans ses derniers retranchements et quand vient le moment pour lui de quitter la scène, c'est sous l'acclamation des Lyonnais qu'il se retire. Set parfait, The Avener.

Source : twitter, virgin radio