Ed Sheeran, ultra puissant pour son premier concert au Stade de France (Report) 

Ecrit par

Il l'a fait. Lors de sa venue en France il y a plus d'un an, Ed Sheeran avait confié vouloir à tout prix se produire au Stade de France. C'est maintenant chose faite. 

On savait qu'il y arriverait. Ed Sheeran remplit des Stades aussi vite que le métro rejoint deux stations. Lors de son passage dans le Lab Virgin Radio il y a plus d'un an, celui qui cartonne avec son dernier album (Divide) avait avoué vouloir absolument jouer au Stade de France. Une semaine à peine après Bruno Mars, c'est maintenant lui qui s'y est donc installé. Hier soir, Ed Sheeran a livré un show à la hauteur de sa réputation - aussi puissant que beau. Et si vous avez la chance d'aller l'applaudir ce soir, on préfère vous prévenir : vous n'êtes pas prêt(e)

Il arrive sur Castle On The Hill, cet hymne dédié à ses racines britanniques. Déjà puissant dans sa version studio, le morceau prend une toute autre dimension lorsqu'il est joué dans un stade. En fait, on réalise surtout que tous les titres de Sheeran sont taillés pour les stades, justement - et ce, même lorsqu'il s'agit des chansons les plus douces. Dans le stade, les acclamations de la foule ne se font pas prier. A l'aise, guitare en main, Ed Sheeran parcoure la scène de long en large. Il poursuit avec Eraser mais avant de jouer The A Team, il prend le temps d'échanger avec le public - venu en nombre. "La première fois que je suis venu en France, c'était en 2013. J'ai joué devant 500 personnes et aujourd'hui, je joue devant un stade complet. Deux fois. Merci !", lancera t-il. Ed Sheeran poursuit, dégainant les hits : le mashup entre Don't et New Man fait danser la fosse (comme les gradins, d'ailleurs) et le calme ne revient que sur Dive

Entre deux morceaux, il explique qu'il fait partie de ces gens qui, en concert, sont incapables de danser - la honte, probablement. Mais la honte, c'est quelque chose que dans le public, on ne connait pas. Sur Galway Girl par exemple, tout le monde se met à hurler, bougeant dans tous les sens. La parenthèse douceur viendra plus tard, avec Photograph, One et le mythique Thinking Out Loud - repris par la foule. Happier, Perfect... Ed Sheeran joue avec les émotions de son public mais heureusement, il remet le feu en même pas trois minutes : Sur Nancy Mulligan, des petits groupes se forment un peu partout : on ne s'y connnait peut-être pas en danse irlandaise mais le coeur y est. 

Viendra le puissant Sing et après quatre minutes de folie pure, Ed Sheeran quitte la scène. Lorsqu'il revient, il porte le maillot bleu de l'équipe de France (en hommage à la qualification en demi-finale) et entonne Shape Of You. Là, c'est l'apothéose. Mais LE morceau qu'il ne faut jamais manquer lors d'un concert d'Ed Sheeran, c'est You Need Me, I Don't Need You. Ed Sheeran se déchaîne une dernière fois, le public hurle à s'en briser la voix et c'est justement ce qui fait un concert réussi. Lorsqu'il s'en va (pour de bon, cette fois), ce sont près de 80 000 personnes qui peinent à se resituer. Un concert comme celui-ci, c'est une claque. 

Juste énorme!!! #edsheeran #stadedefrance #genial #friends #onsestrégalé

Une publication partagée par Anne-Laure Dussin (@an_lore64) le

Ce soir, Ed Sheeran jouera pour la seconde fois au Stade de France. Et on sait déjà que ce concert sera réussi. 

Source : tio - Crédit : Billboard