Download Festival 2017 : Concerts, animations, ambiance... Revivez notre expérience du festival !

Ecrit par

Depuis l'année dernière, le Download Festival a posé ses valises en région parisienne afin de réjouir les fans de rock. Une expérience à vivre et revire...

Si vous ne l'avez pas encore compris, le Download Festival c'était THE événement d'Ile de France à ne pas louper en ce mois de juin, en particulier pour les amoureux de rock, métal et hard rock. Un festival à l'image de sa version anglaise qui prend de plus en plus d'ampleur et pour lequel l’engouement du public est de plus en plus grand ! Le Download Festival frappe fort avec cette signature rock qui manquait tant aux festivals parisiens. Avec sa première édition l'année dernière à l'hippodrome de Longchamp, la line-up annonçait déjà du lourd pour son lancement : Iron Maiden, Rammstein, Ghost, Korn, Gojira, Deftones et bien d'autres. Et cette année, les têtes d'affiches étaient encore plus impressionnantes, avec notamment Linkin Park et Blink-182 pour une première journée explosive, System Of A Down qui a ameuté une vraie marrée humaine ou encore Green Day qui a clôturé en beauté ces trois jours de festival qui ont amené près de 120 000 personnes ! Un chiffre incroyable pour une seconde édition ou plutôt, une "seconde édition zéro" comme a pu nous le confier Armel Campagna qui est à la tête de l’événement. Puisque le festival s'est installé cette fois-ci sur l'ancienne base de l'armée de l'air de Brétigny, il a fallu tout recommencer presque à zéro avec ce nouveau terrain...

3514863

3514866

3514865

Même si la première édition a été une très belle réussite et avec de nombreux retours positifs, Armel Campagna nous a confié avoir été quelque peu déçu pour une première, personnellement parlant bien entendu. L'un des premiers problèmes était notamment l'emplacement, pas toujours pratique. Cette fois-ci, ce n'était plus un souci vu le lieu qui a permis au Download Festival d'accueillir un public venu en grand nombre et dans les meilleures conditions ! La sécurité était optimale et une collaboration était au rendez-vous avec la SNCF qui a mis exceptionnellement un dispositif de RER supplémentaires pour les festivaliers qui ne faisaient pas partie de la marée de tentes qui restaient sur place. Tout de même près de 15 000 campeurs rien que le samedi soir ! On peut dire que le département de l'Essonne n'a jamais vu un événement aussi grand que celui-ci puisque le Download Festival est littéralement le plus grand rassemblement que le département a connu depuis sa création. Et si les retours du public sont très bons, ils le sont tout autant du côté des artistes qui ont participé au festival : "Les artistes sont ravis, les retours qu'on a sont dingues", a confié Armel Campagna. À noter que si les groupes étaient en majorité internationaux, c'était le cas aussi du public ! Ou tout du moins européens. Français, Allemands, Italiens, Espagnols, et même Anglais ont été séduits pour la version française du Download ! Le public était vraiment plus que diversifié, de quoi donner un beau mélange pour une ambiance de folie.

3514854

3514864

3514859

3514860

3514858

3514857

Si les concerts étaient au rendez-vous sur les 5 scènes du festival dont les grosses têtes d'affiche sur les 2 Main Stage, ce n'est pas tout ! Le temps d'un week-end, le Download Festival s'est littéralement transformé en mini-ville sous le signe du rock'n'roll. Tatoueurs, maquilleurs, barbiers, photomatons, bars à thème, food market, merch market, exposition de photos, concours pour gagner des meet&greets ou encore places de concert, séances de dédicace... Il y en avait vraiment pour tous les goûts et pas le temps de s'ennuyer le temps que tel ou tel groupe ne vous plaît pas et que vous en attendez un autre. Bref, les festivaliers avaient vraiment tout ce qu'il fallait afin de profiter à fond de ce week-end. Comme on le dit souvent, on n'est jamais réellement content de ce que l'on fait et c'est le cas du boss du festival qui n'a pourtant pas à rougir de cette deuxième édition : "Pour moi c'est toujours pas assez, pour moi ça méritera toujours de faire plus, c'est un site qui vivra vraiment bien, on va l'agrandir un peu". On ne doute pas du fait que la version française du Download Festival, au fil des éditions à venir, s'alignera sur la renommée de la version anglaise. Et quand on demande à Armel Campagna ses rêves de line up pour les prochaines éditions à venir, ce dernier a préféré garder le secret même si on imagine bien des belles têtes d'affiche à l'image de Metallica, Aerosmith ou encore les Guns N' Roses.... Une playlist pour conclure sur l'ambiance du Festival ? "Basket Case" de Green Day, "Know Your Ennemi" de Rage Against The Machine et "Chop Suey" par System Of A Down... Rendez-vous les 15, 16 et 17 juin 2018 pour une troisième édition française du Download Festival, mais en attendant, redécouvrez la clôture du festival par Green Day !