DJ Snake s'offre l'AccorHotels Arena et met Paris à genoux (report)

Ecrit par

Ce 24 février 2018 était à marquer d'une pierre blanche : hier soir, DJ Snake s'est offert l'AccorHotels Arena et une chose est sûre, personne n'oubliera ce concert. 

Il a joué aux quatre coins du monde, il a fait vibrer Coachella et surtout, il s'est imposé comme l'un des plus grands DJ de sa génération. Mais hier soir, DJ Snake jouait à domicile, à Paris (devant des milliers de fans). Le DJ que le monde nous jalouse a fait le show, montrant que la France pouvait encore être prise comme exemple. Les murs de l'AccorHotels ont vibré et lui, il a tout donné. 

Après deux premières parties incroyables (Point Point et Malaa), William Grigahcine entre en scène. Déjà en délire, la foule l'accueille comme il se doit, se déchaînant déjà sur Propaganda (à retrouvé sur son opus Encore). DJ Snake conclut (presque) sa journée marathon (sachez qu'il était quelques heures plus tôt sur les Champs Elysées) par une apothéose. "Ce soir, on est à la maison et je suis avec mon peuple", clamera t-il aux milliers de fans venus l'applaudir. DJ Snake dégaine les titres, ne laissant aucune chance au public de se reposer - et ça tombe bien, ils sont tous venus se defouler. Dehors, le froid est polaire mais laissez-nous vous dire que dans l'arène, on se serait presque cru dans un club immense de Los Angeles. 

Côté titres, DJ Snake a misé sur des valeurs sûres - n'oubliant pas d'inviter quelques amis artistes sur scène. Un Bercy, ça se peaufine. Et après avoir quasiment retourné le Zénith l'an passé, il était déterminé à mettre la barre haut. Ainsi, sur Get Low, c'est tout l'AccorHotels Arena qui se met à genoux pour mieux exploser quelques secondes plus tard. Le mythique Lean On met tout le monde d'accord tandis que les effets lumineux accompagnent une performance bien huilée. Il n'oublie pas Middle, un morceau passé en boucle sur les ondes. 

DJ Snake aime la France et clairement, la France le lui rend bien. Ce concert aura déchainé les foules (il suffisait de voir les pogos s'enchaîner dans la fosse), il aura fait oublier (le temps de quelques heures) que la capitale s'est presque tranformée en banquise et pour finir, il aura surtout confirmé le talent de DJ Snake

Après avoir joué ses classiques (comme Let Me Love You) et ses nouveaux titres (comme Magenta Riddim), il quitte la scène. Dans le public, on a le choix : soit on rentre se remettre de cette soirée incroyable, soit on la prolonge avec l'after organisée juste après. En attendant, William Grigahcine a définitivement prouvé qu'à Paris, il était en terrain conquis

Source : Virgin Radio, Instagram,