Disclosure, Daniel Avery... Quand la fermeture de la Fabric à Londres fait réagir le monde de l'électro

Ecrit par

Coup dur pour la nuit londonienne, son mythique club la Fabric a perdu sa licence et va définitivement fermer ses portes, une info qui n’a pas manqué de faire réagir le monde de l’électro.

La nouvelle est tombée hier soir mardi 6 septembre, le club mythique de Londres la Fabric va définitivement fermer ses portes après s’être vu retirer sa licence par le conseil d’Islington. Les principales raisons en cause citées sont « la culture de la drogue » qui règne dans l’établissement. Au mois d’août dernier, deux adolescents sont morts d’une overdose dans l’enceinte de la boîte qui a fermé temporairement suite à cet incident. Une pétition avait été alors lancée en ligne pour sauver cette institution londonienne et avait récolté près de 150 000 signatures, mais en vain, la Fabric ne rouvrira pas. Cette décision a fait bien sûr réagir bon nombre d’internautes et d’hommes politiques mais aussi beaucoup d’acteurs de la musique électronique britannique. Tout artiste électro anglais qui se respecte a déjà joué à la Fabric, découvrez les messages de soutien de Disclosure, Daniel Avery ou encore Four Tet :

"J'avais de la drogue que je comptais prendre samedi à la Fabric, mais maintenant que c'est fermé je vais les jeter aux toilettes et ne plus jamais prendre de drogues."

"Profondément attristé pour la Fabric. Londres est entrain d'être détruit en ce moment même."

"En tant que résident d'Islington, je suis incroyablement déçu et énervé par la décision du conseil de fermer définitivement la Fabric."

"...C'est un club si important pour Londres et sa culture. Une autre décision prise par le pouvoir qui affecte la jeunesse et non pas eux."

"...50% des clubs londoniens ont fermé ces 8 dernières années, et 40% des salles de concert. Ce n'est pas assez pour Londres. Aidez-nous Sadiq Khan"

"Le monde qu'on aime est entrain de devenir de plus en plus méconnaissable"

Source : Pitchfork