Dirty Dancing : Les secrets de tournage du film culte

Ecrit par

Plongez dans les coulisses du film culte ! 

C'est officiel, Dirty Dancing pourrait bien avoir une suite ! Les studios Lionsgate ont choisi de se replonger dans l'univers culte du film , trente ans après sa sortie : "Ce sera exactement le genre de film romantique et nostalgique que les fans de la franchise attendent et qui en fait le titre le plus vendu l'histoire de la société", expliquait le directeur de la production. La bonne nouvelle, c'est que Jennifer Grey en personne devrait faire son grand retour dans la peau de Bébé. A l'occasion d'un documentaire consacré à Patrick Swayze (qui aurait fêté ses 68 ans), l'actrice s'est confiée quant à sa relation avec l'interprète de Johnny : « Beaucoup de gens me demandent : "Alors comment c'était de jouer avec Patrick, de danser avec Patrick, d'embrasser Patrick ?". Moi, je crois que la tension c'est beaucoup plus sexy que l'amour. Il y avait une dynamique très complexe entre Patrick et moi pendant le film ».

« Vous savez dans les dessins animés, quand deux personnages se battent, ça finit par faire une boule et on ne sait plus qui est qui ? C'était un peu ça entre nous », ajoute t-elle. « Je suis convaincue qu'il me trouvait pénible, et moi aussi je le trouvais pénible, ce n'était pas fluide entre nous mais on n'en parlait pas. On ne cherchait pas à crever l'abcès, pas du tout ». Pour rappel, les deux acteurs avaient déjà tourné ensemble avant de se retrouver sur le plateau de Dirty Dancing : « Patrick avait un petit côté mâle dominant, comme vous pouvez l'imaginer (...) Quand on m'a dit qu'il était pressenti pour le rôle, je me suis dit : "Oh non pas lui, je viens de finir un film avec lui, non". J'en étais là, mais dès qu'on a commencé à danser ensemble, c'était... Wow ! ».

Elle poursuit : « C'était comme dans un fauteuil, un fauteuil très chaud. Chaud comme la braise. On s'est bien amusé ! Comme il était danseur classique de formation, il savait comment communiquer par la danse et comment prendre soin de sa partenaire. Quand je repense à "Dirty Dancing", je trouve que c'était un film féministe. Le personnage de Johnny Castle est féministe. Il croise mon personnage Bébé et il change sa réalité. Il débloque bien plus que sa sexualité, il débloque son pouvoir de séduction en tant que femme. (...) Pas mal de femmes se retrouvent dans ce personnage ».

« Pour moi, la scène du porté, ça veut aussi dire : réussir à faire ce qu'on n'arrivait pas à faire. Moi, en tant qu'actrice, je n'arrivais pas à le faire, j'avais trop peur, trop peur de me faire mal. Mais lui, il me disait : "Si, tu peux le faire". Et je ne pouvais pas le faire si je n'avais pas confiance en lui, si je ne croyais pas que ça allait marcher »

L'alchimie des deux acteurs est indéniable et le film, lui, est devenu culte. La suite connaîtra t-elle le même succès ?

Crédit : Vestron Pictures