Déconfinement : Les salles de concert vont rouvrir en France !

Ecrit par

Retour sur l'annonce du Premier ministre Edouard Philippe.

Voilà maintenant plus de deux mois que les salles de concert et les lieux de convivialité ont fermé leurs portes suite à la crise du coronavirus ! Un véritable fléau pour l'économie qui devrait toucher à sa fin dans les prochains jours. Très attendues par la population, les déclarations du Premier ministre Edouard Philippe nous ont ainsi éclairé sur les mesures de déconfinement liées aux salles de concert. Désormais découpée par départements, La France en conserve ainsi quelques-uns à l'orange tels que l'Ile-de-france, Mayotte et la Guyane tandis que les autres passent au vert.

Concernant le secteur culturel, qui a subi de très grosses pertes durant cette pandémie, Edouard Philippe annonce que les salles de spectacle et les théâtres auront l'autorisation de rouvrir dès le 2 juin en zone verte. Pour les départements en orange, il faudra en revanche attendre la date du 22 juin. Ces ouvertures se feront bien-sûr sous couvert de respecter les gestes barrières et les règles de distanciation sociale. "Nos plus grands adversaires sont les rassemblements dans un espace confiné et sans organisation. Dans les espaces couverts, les exploitants doivent proposer des règles d'usage adaptées dans une logique de prudence et de confiance" affirme le Premier ministre.

Un déconfinement qui se fera donc progressivement à travers toute la France mais des déclarations de la part du gouvernement qui viennent soulager les professionnels de la Culture. "Ma conviction, et je milite pour ça, c'est qu'on puisse en même temps rouvrir progressivement les salles de spectacles, les théâtres, pouvoir réorganiser progressivement (…) Un certain nombre de concerts y compris en extérieur pour permettre que progressivement les artistes retrouvent leur public" confiait le ministre de la Culture Franck Riester il y a quelques temps. Quant au grands rassemblements en intérieur et extérieur, il faudra patienter encore quelques mois.

Crédit : Bertrand Vacarisas