Deadpool : L’anti-héros Marvel déjanté, la critique

Ecrit par

Deadpool, le dernier film de l’écurie Marvel, sort aujourd'hui le 10 février dans les salles françaises. L’anti-héros à l’humour déjanté est promis à un brillant avenir cinématographique. Voici la critique de ce film de héros pas comme les autres.

Disons-le tout de go : DEADPOOL EST UN EXCELLENT FILM ! Le dernier bébé de l’écurie Marvel est une réussite d’humour et de référence méta de la première image du générique à la dernière scène bonus (littéralement). Le rythme frénétique né de l’originalité du montage ne fléchit à aucun moment laissant au spectateur à peine le temps de se ressaisir des rires provoqués par les situations du film. Si les prémices du film sont, on ne peut plus banal pour un film de superhéros, Deadpool a su s’en détacher pour offrir un long-métrage survitaminé. Quand Wade Wilson, un ancien mercenaire, découvre qu’il est atteint d’un cancer incurable, il se laisse convaincre par une organisation obscure de subir un traitement qui pourrait le guérir. L’expérimentation tourne mal et le laisse défiguré incapable de retourner vers sa douce. Convaincu qu’ils peuvent lui redonner son apparence d’antan, Wilson vêtu de sa combi rouge ultra-moulante va chasser chacun des membres de l’organisation. Un Deadpool vindicatif qui n’a rien à voir avec celui apparaissant sur l’affiche française.

Deadpool : L’anti-héros Marvel déjanté, la critique

Et c’est bien ça qui fait toute la qualité de Deadpool. Oui il tue à tour-de-bras. Oui les scènes de combat sont dignes des plus grands films d’action. Mais c’est l’humour ravageur et irrévérencieux que l’on retiendra du long-métrage qui ressemble à du Marvel-mais-n’en-est-pas-vraiment-un. Il faut voir le superhéros se moquer ouvertement des X-Men et de Hugh Jackman. Un clin d’œil à l’interprète de Wolwerine que l’on retrouve dans cette vidéo où Deadpool souhaite une bonne fête nationale aux australiens. Avec le paroxysme de ces références méta atteint lorsque Deadpool joué par Ryan Reynolds se moque de... Ryan Reynolds ! Des dialogues d’une hilarité rare à fortiori pour un film de superhéros. Du rire, intelligent, une action rondement menée et des personnages secondaires, Morena Baccarin en tête, absolument délicieux : Deadpool serait-il déjà le film de l’année ?

Crédit : 20th Century Fox