Dans l'iPhone de Manu : L'histoire émouvante derrière Fast Car de Tracy Chapman !

Ecrit par

Le rendez-vous immanquable du Virgin Tonic.

Pour cette nouvelle rentrée, c'est Manu Payet qui reprend les rênes du Virgin Tonic et de ses chroniqueurs indétrônables. Un nouveau départ à ne pas rater tous les matins de 7h à 10h et dans lequel vous pouvez retrouver tous les moments que vous adorez. Que ce soit l'info des Paillettes ou les Jeux du Virgin Tonic, impossible de vous ennuyer pour ce réveil placé sous le signe de l'humour et de la bonne humeur. Autre rendez-vous dores et déjà devenu immanquable : Dans l'iPhone de Manu. Vous ne connaissez pas encore le principe ? C'est tout simple. Chaque matin, Manu Payet nous présente un titre iconique qu'il adore. Après sa diffusion sur nos ondes, vous pouvez retrouver quelques informations sur ce morceau directement depuis notre site VirginRadio.fr !

Nous sommes en juin 1988. À l'occasion des 70 ans de Nelson Mandela, une grande célébration est organisée au stade Wembley de Londres. Un concert durant lequel se produiront de nombreux talents dont la jeune Tracy Chapman, encore peu connue à l'époque. C'est grâce à cet événement très médiatisé que la chanteuse américaine fera connaître son titre Fast Car. Mais derrière ce morceau écrit et composé par l'artiste originaire de Cleveland se cache une triste histoire. En effet, le morceau raconte l'histoire tristement vraie d'une femme qui tente de s'extirper de la pauvreté. Après le divorce de ses parents, elle va devoir s'occuper de son père sans emploi et alcoolique. Ce n'est que lorsque elle rencontre un homme qu'elle pense enfin pouvoir s'en sortir. Malheureusement, l'histoire se répète et elle doit faire face à l'abandon et à l'alcool de son mari. C'est ainsi qu'elle lui demande de la quitter et de partir au volant de sa "fast car" (voiture rapide en français). Élue 165e meilleur titre de tous les temps par le magazine Rolling Stones, la chanson de Tracy Chapman se hissera en tête des classements du monde entier et sera repris de nombreuses fois ces trente dernières années.