Cruella : 3 Raisons d'aller voir le dernier chef-d'oeuvre signé Disney 

Ecrit par

En salle le 23 juin, Cruella est de loin LE film de ce début d'été. 

Cruella est l'un de films les plus attendus de l'année. La raison ? Ce nouveau long-métrage signé Walt Disney Studios devrait nous faire découvrir une facette totalement inconnue de l'une des "méchantes" les plus célèbres de l'ère moderne. Car, avant de se nommer Cruella, la jeune femme s'appelait Estella. C'est sa jeunesse et son histoire que les studios Disney ont choisi d'explorer avec, en actrice principale, la talentueuse Emma Stone. Tout de suite, trois raisons de se ruer au cinéma pour le voir.

  • Qui était Cruella ?

Cruella n'a pas eu de mal à s'imposer parmi les méchants les plus emblématiques de Disney. Son rire, son style... tout chez elle fascine. Mais, qui est elle ? Comment Estrella est-elle devenue Cruella ? Le film répond à toutes ces questions en explorant sa jeunesse tout en dépoussiérant le personnage. De ses débuts dans la mode à sa transformation radicale, tout y est ! Et si l'on est honnête, il n'y a rien de plus passionnant que de plonger dans le passé d'un personnage aussi fascinant. Petit bonus, Emma Stone est stupéfiante et sa performance, elle, est parfaite.

  • La bande-originale

Autre point fort du film, sa bande-originale. D'abord, il nous faut souligner que la chanson du film est signée Florence + The Machine. « Call me Cruella » capture toute l'insolence du personnage en reprenant les codes du rock britannique : "certaines des premières chansons que j’ai apprises à chanter étaient des chansons des films Disney. Et celles des méchants étaient souvent les meilleures. Pour moi, participer à la création et à l’interprétation d’une chanson pour Cruella, c’est un rêve d’enfant qui se réalise. Je suis très reconnaissante à Nicholas Brittell et à Disney de m’avoir laissé une telle liberté de création, et de m’avoir fait confiance au sujet de la géniale folie de Cruella", explique d'ailleurs Florence Welch. Mais ce n'est pas tout ! The Clash, Nina Simone, The doors, les Bee Gees ou encore Queen et Blondie se retrouvent sur la soundtrack. C'est rock, électrique... bref, à l'image de Cruella.

  • L'esthétique

Enfin, l'esthétique du film est envoûtante : aussi sombre que déjantée, Cruella vous transportera dans son univers et, on ne va pas se mentir, ça vaut le détour : très présente, la mode y tient une place importante, tout en affirmant le personnage. Bref, vous ne serez pas déçu(e).

Cruella est à découvrir en salle dès le 23 juin !