Creative Live Session 2017 : Beth Ditto, Loïc Nottet, Malo’ et Fishbach offrent une soirée grandiose au Yoyo (report)

Ecrit par

Pour la 9ème Creative Live Session, Sony Music et Virgin Radio avaient réuni hier soir un line-up des plus alléchants : Beth Ditto, Loïc Nottet, Fishback et Malo’ étaient de la partie et ont enflammé la scène du Yoyo. Retour sur cette soirée explosive !

Hier soir, Sony Music et Virgin Radio présentaient la 9ème Creative Live Session dans l’ambiance intimiste du Yoyo, la petite salle de concert du Palais de Tokyo. Désireux de mettre une nouvelle fois à l’honneur les talents musicaux d’aujourd’hui et de demain, nous avions cette fois-ci rassemblé Beth Ditto, Loïc Nottet, Fishback et Malo’ ! C’est d’ailleurs ce dernier qui a lancé les festivités en investissant la scène le premier sur les coups de 20h15. Particulièrement à l’aise et visiblement ravi d’être là, Malo’ a présenté quelques titres de son nouvel album « Be/Etre » à paraitre le 23 juin. Le jeune franco-australien chante aussi bien en anglais qu’en français et mélange pop-électro et variété française, en témoignent les singles « I Believed » et « La Colline ». Bourré d’énergie et fort d’un univers déjà bien affirmé, le chanteur de 23 ans a apporté un vent de fraicheur tant par sa proposition musicale que par sa prestation scénique. Un réel plaisir de le découvrir en live !

Malo'
Creative Live Session 2017 : Beth Ditto, Loïc Nottet, Malo’ et Fishbach offrent une soirée grandiose au Yoyo (report)
Fishbach
Creative Live Session 2017 : Beth Ditto, Loïc Nottet, Malo’ et Fishbach offrent une soirée grandiose au Yoyo (report)

Après quelques minutes de pause, c’est la chanteuse Fishbach et sa voix envoûtante qui ont ensuite pris la relève. La jeune femme, dont le premier album « A ta merci » est sorti au début de l’année, a proposé un set tout en sensualité grâce à des mélodies électro-pop dansantes contrastées par des textes bien plus sombres. Portée par de très jolis jeux de lumières, la captivante Fishbach a charmé sans aucun mal le public du Yoyo, avant de s’éclipser pour laisser la scène à celui que beaucoup attendaient impatiemment : Loïc Nottet. Le prodige belge a fait une entrée particulièrement remarquée en interprétant « Mudblood » en plein milieu du public, avant de rejoindre la scène sous les acclamations de ses fidèles fans au premier rang. Complétement habité, le jeune artiste a offert une prestation live parfaitement maîtrisée, arrangée autour des titres phares de son nouvel album « Selfocracy ». Si la taille de la scène ne lui permettait pas de danser comme lors de son show au Trianon, Loïc Nottet ne s’est pas économisé pour autant et a révélé une fois de plus la véritable bête de scène qui sommeille en lui.

Loïc Nottet
Creative Live Session 2017 : Beth Ditto, Loïc Nottet, Malo’ et Fishbach offrent une soirée grandiose au Yoyo (report)
Beth Ditto
Creative Live Session 2017 : Beth Ditto, Loïc Nottet, Malo’ et Fishbach offrent une soirée grandiose au Yoyo (report)

Après ce live explosif, pas question de faire retomber l’ambiance. L’excitation a finalement atteint son apogée lorsque la géniale Beth Ditto s’est présentée à son tour devant le public. Vêtue d’une robe à paillettes assortie à son maquillage, l’ex-chanteuse de Gossip a présenté un set torride et hyper dansant, sans jamais cesser de plaisanter et de communiquer avec son auditoire. Ce fut pour elle l’occasion de faire découvrir, dans un cadre très intimiste, quelques extraits de son nouvel album « Fake Sugar » (dispo le 16 juin). Ce premier opus solo influencé par des sonorités pop, blues et country, nous permettra de retrouver avec bonheur la voix surpuissante de la chanteuse. Très attachante et complétement déjantée, Beth Ditto a clôturé en beauté cette soirée électrique en balançant le super tube de Gossip « Heavy Cross » en guise de conclusion. Une Creative Live Session on ne peut plus réussie donc, qui a permis au public parisien de (re)découvrir les talents de la scène musicale actuelle, tout en bénéficiant d’une proximité rare avec les artistes. Vivement la prochaine !

Crédit : Marion Jouanneau