Coldplay : Plus que trois albums avant la fin du groupe ?

Ecrit par

Coldplay vient tout juste de dévoiler un nouvel album. 

Le 15 octobre dernier, Coldplay faisait son grand retour avec un nouvel opus, Music of the Spheres. Porté par l'excellent Higher Power, l'opus s'est fait une place de choix dans les classements - notamment grâce à des collaborations prestigieuses avec BTS et Selena Gomez. Cet opus, Coldplay viendra (évidemment) le défendre en France : pas moins de quatre dates ont été annoncées au Stade de France.

Ce nouvel album marque donc le début d'un nouveau chapitre pour Coldplay qui, avec la tournée associée, compte bien bouger les lignes côté écologie. Le groupe l'avait déjà annoncé après la sortie de Everyday Life, l'idée est de préserver l'environnement au maximum. Alors que la pandémie a empêché Chris Martin et sa bande de partir à la rencontre de leur public, Music of the Spheres aura bel et bien droit à sa série de concerts... et justement, que les fans en profitent ! La rumeur voudrait que Coldplay sorte trois albums supplémentaires avant de se retirer. Explications.

Lors d'une interview accordée à NME, le leader aurait ainsi confié que, selon lui, le plan de carrière de Coldplay ne comprendrait que 12 albums : « Nous allons faire 12 albums », a t-il ainsi détaillé. « Parce que ça demande beaucoup d'énergie de mettre autant dans la conception d'un disque. J'adore ça et c'est incroyable mais c'est aussi très intense. J'ai l'impression que parce que je sais que ce défi est [un nombre limité], faire cette musique ne semble pas difficile. C'est comme si on disait "C'est ce que nous sommes censés faire" »

Coldplay
Coldplay

Evidemment, rien n'est encore gravé dans le marbre : « Je ne sais pas si c'est ce qu'on fera. Je sais que c'est ce qu'on fera en terme d'albums studios », a ajouté l'artiste. Avant de sortir les mouchoirs, préparons les cotillons pour mieux aller voir Coldplay en concert. Et justement la billetterie pour la quatrième date du groupe est ouverte : rendez-vous ICI !!

Source : NME - Crédit : facebook, James Marcus Haney.