Christine and The Queens : Son deuxième album sera "sexy et terrifiant" à la fois !

Ecrit par

Christine and The Queens a dévoilé quelques informations sur son deuxième album, au magazine NME, le qualifiant de sexy et terrifiant à la fois.

2016 aura été placée pour Christine and The Queens sous le signe d'une carrière internationale réussie. L'année dernière à la même époque, la chanteuse donnait son ultime concert en France pour Paris in Live de Virgin Radio annonçant alors vouloir se concentrer sur la promotion de Chaleur Humaine à l'étranger et notamment aux USA et au Royaume-Uni. Objectif plus que réussi, puisque Christine and The Queens a fait la une du TIME et que la version anglaise de son premier opus est d'ores et déjà disque d'or Outre-Manche. A cette occasion, le magazine NME a consacré sa couverture à la "reine de tout" - comme ils ont qualifié la chanteuse - et lui a également posé quelques questions sur son deuxième album.

Christine and The Queens : Son deuxième album sera "sexy et terrifiant" à la fois !
Christine and The Queens : Son deuxième album sera "sexy et terrifiant" à la fois !

"Je vais essayer de redéfinir le sens du mot 'sexy' tout étant terrifiante ! Parce que je ne pourrai jamais être seulement sexy. Le premier album était un disque de transition - je n'aime pas cette phrase - mais quand vous l'écoutez, vous réalisez que je vivais quelque chose de difficile, que je n'arrivais pas à m'identifier socialement aux gens. Depuis j'ai vécu de nombreuses expériences dont certaines ont été sexuelles." déclare Christine and The Queens au magazine avant de continuer : "J'ai vécu le fait d'être littéralement happée par mes désirs et cela a impacté mon écriture. Je suis obsédée par la luxure chez les icônes féminines de la pop. Je ne comprends pas pourquoi George Michael pourrait chanter 'I Want Your sex' et moi pas, car je veux leur sexe aussi !" Quand on écoute la reprise de Christine and The Queens de Sorry de Beyoncé, on se dit qu'on a bien hâte de découvrir ce deuxième album "sexy" !

Source : NME.com - Crédit : BBC Radio 1