Christine and The Queens envoûte Musilac 2015 (Live Report)

Ecrit par

Tête d'affiche de la troisième journée de Musilac 2015, Christine and the Queens a fait le show comme elle sait le faire à Aix-les-Bains. VirginRadio.fr y était. On vous raconte.

Il est 23 heures passées lorsque la scène Lac se plonge dans le noir à Musilac 2015. Le moment que beaucoup attendaient est enfin arrivé, la silhouette de Christine and the Queens, ses danseurs et ses musiciens se dessinent face à l'ovation d'un public déjà conquis. L'aura de la jeune femme découverte il y a peu grâce à son album, Chaleur Humaine, est impressionnante. Elle prend la scène avec une aisance remarquable. Juste après son titre « Half Ladies », Christine intercepte une demande venue du public. « C'est la première demande en mariage du concert. » nous dit-elle avant de poursuivre, rieuse « J'y réfléchis pendant le concert et je te dis après. » Car Christine est séductrice, Christine est joueuse et ne cessera de faire des clins d’œil à son public durant le set que les organisateurs de Musilac lui ont offert.

Christine and The Queens envoûte Musilac 2015 (Live Report)

Après « Science Fiction », l'écran géant derrière la scène se pare de bleu afin que Christine and the Queens nous présente « Paradis Perdus » sa reprise qui « mélange sans scrupules Christophe et Kanye West. J'attends le procès de Kanye » dit-elle. Durant ce titre très intime, la chanteuse a les mains pleines de paillettes qu'elle jette devant elle ou sur son visage. Très vite, on enchaîne avec un autre titre, celui qui nous a véritablement fait connaître Christine. « Chacun fait ce qu'il eut avec son prénom, c'est comme exister. J'ai décidé de m'appeler Christine. » En référence à la vidéo passée juste avant le début du set qui parlait justement de l'album Chaleur Humaine sur le clip de Christine, la chanteuse, toujours aussi rieuse, s'amuse entre deux couplets et s'adresse au public « Toi, tu as vu la bande-annonce. »

Suit un autre moment très marquant de ce live, une reprise de Michael Jackson : « Who Is It » que Christine and the Queens nous offre avec la participation exceptionnelle d'Olivia, la chanteuse charismatique de The Dø ! Ce duo n'est pas fortuit car, rappelez-vous, il y a quelques années, Christine and the Queens orchestrait les premières parties du groupe. Un moment fort, sans nul doute. Le set se poursuit avec « Narcissus is Back », « Ugly-Pretty » mais aussi « Intranquilité », titre inédit que certains ont pu se procurer sur un vynile édité à 1000 exemplaires le jour du Disquaire Day cette année. Christine and the Queens s'offre également des passages où elle et ses danseurs font le show sur des titres électro ou house qui créent de véritablement mouvement de foule.

Christine and The Queens envoûte Musilac 2015 (Live Report)

Vient l'incontournable « Saint-Claude » premier single de Chaleur Humaine que beaucoup connaissent par cœur. Christine and the Queens nous explique la genèse du titre qui pale d'un « garçon un peu particulier, victime de moqueries comme c'est souvent le cas des gens particuliers. J'ai été témoin de ces moqueries et j'ai choisi de le rien faire. C'est ma nature un peu lâche. Mais je fais un métier où on peut essayer de réparer les choses après coup alors j'ai écrit une chanson sur lui. Je n'ai jamais su comment il s'appelait mais comme j'aime donner des prénoms, je l'ai appelé Saint Claude. » Un moment d'une émotion rare à la suite duquel on peut voir une Christine and the Queens réprimer quelques sanglots.

Christine and The Queens envoûte Musilac 2015 (Live Report)

Après une blague un peu ratée, Christine s'amuse de nouveau et assume tout à fait ce qu'elle appelle un bide. Elle se met à improviser une chanson avant de terminer « Quand tu fais un bide, pense à Beyonce, prend-le avec confiance. » Vient ensuite son titre « Loving Cup » après lequel Christine nous présente toute son équipe sur quelques notes et paroles du « Uptown Funk » de Bruno Mars et Mark Ronson. Minuit est déjà passé, la chanteuse en profite pour souhaiter un joyeux anniversaire en chanson avec le public à son bassiste, Gabriel. Il ne nous reste plus que deux chansons, le temps passe si vite. « iT » et « Nuit 17 à 52 » sont ses deux dernières chansons et Christine and the Queens en profite pour faire chanter le public qui reprend le refrain de cette dernière au mot près. La chanteuse se met à chanter « Je suis au chomage, tu chantes beaucoup mieux que moi. Tu vas faire la tournée des festivals pour moi chéri ! Il y a plein de Christine ici ce soir. Merci Musilac, tu es très grand et moi je suis toute petite. » Le concert se conclut sur une véritable ovation et une courte reprise a capella de « Way You Make Me Feel » de Michael Jackson, lui qui revit par instants dans les mouvements éthérés de Christine and the Queens qui signe là encore un show impeccable.