Charlie Puth : "Il y a des côtés de la célébrité que je n'aime pas" (interview)

Ecrit par

Charlie Puth a récemment dévoilé son nouveau single "Attention" tiré de son prochain album sur lequel il travaille. A l'occasion de sa venue à Paris, rencontre avec le nouveau hitmaker de la pop américaine.

Qui ne connait pas Charlie Puth ? Alors qu'il s'est fait connaitre du grand public grâce au titre See You Again, morceau phare de la bande originale de Fast and Furious 7, l'américain de 25 ans a dévoilé l'année dernière son premier album Nine Track Mind. Cet album hautement acclamé, disque de platine en France, a ouvert de nouvelles portes à Charlie Puth qui a notamment collaboré avec Alicia Keys sur le plateau de The Voice USA. De retour en studio, ce dernier a dévoilé son nouveau single Attention, hit en devenir, et partira bientôt en tournée avec le chanteur canadien Shawn Mendes. A l'occasion de sa venue à Paris, Virginradio.fr a rencontré l'interprète de We Don't Talk Anymore.

Virginradio.fr : Salut Charlie ! On est content de te retrouver à Paris ! Parlons de ton single "Attention" que tu as produit toi-même, est-ce que tu comptes produire l'intégralité de ton nouvel album ?

Charlie Puth : Bonjour Virgin Radio, je suis très content d'être de retour à Paris et d'être là avec vous. Oui je travaille sur mon deuxième album en ce moment, que je vais totalement produire par moi même. J'ai mon ordinateur avec moi comme ça je peux composer lorsque je voyage. J'ai écrit Attention avec mon ami Jacob Kasher avec qui j'avais également composé We Don't Talk Anymore et je vais sûrement collaborer avec d'autres personnes sur d'autres chansons de l'album mais c'est moi qui vais le produire !

Est-ce que tu sais quand il sortira ?

Bientôt j'espère. En ce moment j'ai beaucoup moins le temps d'y travailler parce que je voyage sans arrêt pour la promo d'Attention et bientôt pour la tournée avec Shawn, donc ça va mettre un peu de temps puisque je suis en train de le produire seul. J'espère néanmoins le sortir avant la fin de l'année. Je croise les doigts (rire)

En parlant d' "Attention", tu joues vraiment de la basse dessus ?

(rires) Oui et non on va dire. Je ne sais pas jouer de la basse mais j'ai utilisé quelques notes pour après créer les arrangements. J'ai une basse chez moi et j'ai joué un D, puis un C, chaque note distincte et puis grâce à mon logiciel de production j'ai pu créer l’enchaînement. C'est un peu de la triche, je sais (rires)

On a entendu parlé d'une version espagnole qui sortirait bientôt. Tu confirmes ?

Je confirme totalement (rires). Je suis en train d'y travailler actuellement. Il y aura d'abord une version acoustique qui sortira parce que la chanson devait être une ballade au début. Elle ne devait pas avoir ce style R&B, ça devait être une balade au piano, puis j'ai finalement changé d'avis. Mais il y aura bien une version espagnole qui sortira bientôt.

 Dans ce nouveau titre, il y a ce moment où ta voix se brise et où la musique s'arrête. Ca donne un côté assez émotionnel au morceau, c'était fait exprès ?

Bien vu ! Je t'avoue que j'ai pensé pareil quand j'ai écouté la prise mais ce n'était pas vraiment prévu. En fait, j'ai enregistré la chanson dans mon tour bus et chez moi mais toute l'histoire racontée dans Attention est quelque chose de personnel. On va dire que j'y pensais en chantant et ça m'a rendu assez triste. Au début, je voulais supprimer la prise et la refaire et puis je me suis dit "laissons la". Pareil pour le moment de blanc, ça donne un peu de suspense (rires). Ce n'était pas prévu mais je suis content du résultat.

 Pour la promotion d' "Attention", tu as ouvert pendant quelques temps l'Attention Room à Los Angeles, tu nous en dit un peu plus ?

C'est vrai ! Je ne sais pas si tu connais un peu LA mais il y a, à un endroit, ce grand mur rose où les gens se prennent en photo pour poster sur Instagram ou sur leurs autres réseaux sociaux. Ce mur attire beaucoup l'attention et on voulait justement le faire au même endroit pour extrapoler cette attention. Pendant la semaine qui a suivi la sortie du titre il y avait donc cette chambre remplie de lumières qui attirait l'attention et où les gens voulaient se prendre en photo pour montrer à leurs amis.

Tu as écrit plusieurs titres pour divers artistes comme Trey Songz ou Jason Derulo. Qui est le prochain ? J'ai entendu parlé de Liam Payne ...

C'est vrai. J'ai écrit pour le premier album de Liam. C'est un ami à moi, il y a quelque chose sur le feu. Je n'ai pas reparlé à son équipe depuis qu'on a écrit ensemble donc je ne sais pas encore quand et comment ça sortira mais on prépare quelque chose. Chacun des membres des One Direction fait vraiment son truc et c'est super cool. J'adore ce que font Niall et Harry aussi. Ils ont tous du talent !

Dans toutes les chansons que tu as écrites pour d'autres artistes on entend ta touche personnelle et ta voix. Est-ce pour imposer ta signature d'une certaine façon comme le fait DJ Khaled ?

J'adore cette comparaison, on ne me l'avait jamais faite (rires) ! Chaque chanson que j'écris pour un autre, j'essaye de me caler à leur univers pour que ça fasse ressortir leur timbre, leur "flow". Le but n'est pas de me mettre en avant et de dire "regarde, c'est moi qui ai composé ça" ni d'apporter une signature ou quoi comme Khaled. C'est plus pour accompagner les artistes.

 Tu as affirmé dans une interview que ton prochain album serait plus noir et moins optimiste. A quoi peut-on s'attendre ?

Surprise ! (rires). Comme tu l'as dit ça sera moins optimiste parce que malgré le succès il y a des côtés de la célébrité que je n'aime pas, même si je suis très reconnaissant pour tout ce que j'ai. Ce nouvel album sera un peu plus comme Attention, plus R&B.

Est-ce que ça veut dire qu'il n'y aura plus de chorale comme dans "Nine Track Mind" ?

Il y en aura toujours parce que j'adore ça mais ça sera des cœurs plus noirs. Je ne sais pas si ça veut dire quelque chose ce que je dis mais tu as compris (rires).