Cette semaine avec Toujours Ensemble, on offre une seconde vie à nos objets avec "Wastendsea"

Ecrit par

Chaque année, les Français déposent 3,6 millions de tonnes d’encombrants* sur le trottoir, des déchets parfois difficiles à revaloriser. Et si nous modifions nos comportements pour consommer autrement, par exemple, en donnant une seconde vie aux objets du quotidien ? 

Comment concilier vêtements tendances et recyclage ? L’océan déborde de déchets plastiques. Une matière qui trouve désormais une deuxième vie avec Wastendsea, entreprise basée dans le Tarn qui propose des tee-shirt et sweat-shirt fabriqués à partir de plastique récupéré au fond de la mer Méditerranée. Leur objectif premier ? Sensibiliser les jeunes au nettoyage des plastiques dans les océans, en leur prouvant qu’il est possible d’être à la fois éco-responsable et tendance. Daniel Rodriguez est designer textile. Pendant le confinement, il décide de créer sa propre marque de vêtements "Wastendsea", ce qui signifie "la fin des déchets dans la mer". L'idée est à la fois simple et innovante : récupérer le plastique au fond de la Méditerranée pour en faire des vêtements tendances.

En quelques mois, le projet un peu fou qui a germé autour de la table familiale est donc devenu réalité. "Les vêtements écoresponsables Wastendsea contiendront 50 % de coton bio et 50 % de plastique marin recyclé pour offrir un tissu agréable et de qualité", annonce Céline, la compagne de Daniel. "Une partie du chiffre d’affaires sera reversée à l’association environnementale Project Rescue Ocean, qui œuvre à la protection des océans" indique Daniel.

Le plastique est récupéré par des bateaux. Lavé, il est ensuite transformé en flocons et en pastilles de plastique. ces dernières sont fondues et transformées en fil. Le fil de polyester obtenu est enfin tissé pour obtenir des rouleaux de tissu. "C’est un tissu performant, eco-friendly. Il s’inscrit dans une tendance de mode-durable et indispensable pour l’avenir de notre planète", précise Daniel Rodrigues "Les sweats et tee-shirts Wastendsea s’inscrivent dans une mode surf d’inspiration californienne",

Les tee-shirts et sweats sont vendus entre 30 et 80 euros sur le site de la marque.

  • Lactel renouvelle son opération Recyc’Lait
La bonne initiative 
La bonne initiative 

Après une première édition en 2019 qui visait à sensibiliser les Français au recyclage, la marque de lait de consommation Lactel (Lactalis) renouvèle l’expérience de mars à juillet 2021 à Paris, Lille et Bordeaux.

Pour continuer à sensibiliser les consommateurs au tri et au recyclage, Lactel (Lactalis) renouvèle son opération Recyc’Lait, lancée en 2019. De mars à juillet 2021, la marque encourage les Français à venir déposer leurs bouteilles de lait vides dans ses collecteurs itinérants (Paris, Lille et Bordeaux) et leur propose de visualiser la seconde vie des produits. Lactel, dont les bouteilles sont en plastique PEHD 100 % recyclables, s’est associée avec la strat-up Plast’if qui a développé une machine capable de recycler et de transformer les bouteilles collectées en nouveaux objets, grâce à une impression 3D. Le concept est simple. Le consommateur insère ses bouteilles de lait dans la machine, cette dernière la transforme en paillettes de plastique, qui sont ensuite déposées dans une cuve à l’intérieur de la machine. Une fois la quantité de paillettes atteinte pour la fabrication d’objets, l’impression 3D est lancée. L’opération débutera en mars à Paris, puis la machine partira à Lille de mai à juillet à Lille et Bordeaux.

Nos idées pour donner une seconde vie à vos objets
  • Réparer : Que fait-on au Repair Café ? On apprend à réparer !

Lors des ateliers réparation, les réparateurs bénévoles et des consomm’acteurs ne sachant réparer eux-mêmes, se retrouvent dans le but de réparer au lieu de jeter. Les uns savent, les autres apprennent et ensuite ceux et celles qui ont appris peuvent aider d’autres personnes. L’occasion de donner une chance de survie à vos appareils électroniques ou votre électroménager, avant de les condamner à un destin tragique.

  • Louer, prêter

Ça aussi, c’est éco-responsable ! En théorie, votre voisin n’a pas besoin de sa perceuse ou de son appareil à raclette tous les jours (sinon, inquiétez-vous pour lui). Optez pour la location ou louez-vous aussi vos objets qui ne vous servent qu’occasionnellement. Cela permet d’optimiser leur achat, notamment s’il fut conséquent. L'emprunt est aussi une façon de ne pas encombrer inutilement vos placards. Les plateformes de l'économie collaborative qui proposent de la location d'objets sont nombreuses : voici notre préférée.

  • Donner

«Rien ne se perd, tout se recycle», c’est le slogan de donnons.org, un site de dons et de récupération d’objets en ligne qui a ouvert en 2006. Bricolage, meubles, high-tech, bijoux… Le site est décomposé en rubriques thématiques qui rendent la navigation facile. Une fois mis en relation, donneurs et receveurs habitant dans la même région s’arrangent pour s’échanger les objets. Les petites annonces postées concernent la France, la Suisse, la Belgique et le Canada. Déjà plus de 3 millions objets ont ainsi trouvé une nouvelle vie!

Retrouvez tous les épisodes de Toujours Ensemble juste ICI !