Bac 2015 : La philo version Game Of Thrones, Sia et Taylor Swift

Ecrit par

Ce matin, des millions de lycéens se sont rendus à leur première épreuve, la boule au ventre. Chez VirginRadio.fr, nous nous sommes demandés : "Et nous, est-ce qu'on aurait séché ?" Après, nos références sont beaucoup moins élitistes, bien sûr.

Ah, le bac de Philo. Pour nous il est loin (n’espérez même pas connaître notre âge en calculant avec l’année d’obtention, je ne donnerai pas la mienne). Il est loin, certes mais on a tous ce petit côté sadique qui nous pousse à lâcher un : « non mais ça va, mon sujet était plus dur quand je l’ai passé ! » lorsque celui de l’année en cours tombe. A cette remarque, ajoutez le petit air suffisant, ça fait toujours son effet. Clairement, la philo est de loin la matière la plus barbare du monde, c’est le cauchemar de tous les lycéens (surtout pour les L qui, forcément, jouent leur bac sur une matière complètement subjective, enjoy) alors chez VirginRadio.fr, nous avons voulu nous tester et tenter d’aborder chaque sujet (du moins, une partie) avec nos propres références.

La politique échappe-t-elle à une exigence de vérité ? » - S

Alors là, nous avons THE EXEMPLE. Prenez Game of Thrones. Dans cette série, tout le monde se bat pour un trône et clairement, ce n’est pas la vérité qui les étouffe. Exemple simple : Cersei : elle a été reine, elle était respectée de tous et surtout, elle était crainte partout où elle allait. Sur le papier, elle était lisse et parfaite (ou presque). Sauf qu’elle a oublié un léger, un insignifiant détail : elle couchait avec son frère. Après, ce n’est pas non plus le genre de chose dont on peut se vanter ( nous l’imaginions mal glisser ce genre de nouvelle à son mari, comme ça, entre deux parties de chasse de ce dernier). Mais pour le coup, il y a absence de vérité. Dans le Season Finale de la saison 5, elle a clairement vécu un calvaire proportionnel à ses crimes. Maintenant, reste à savoir ce qu’elle fera dans la sixième saison pour se venger : déjà, on peut oublier l’honnêteté, ce n’est sûrement pas dans ses plans.

L’artiste donne-t-il quelque chose à comprendre ? » - ES

Encore une fois, nous avons l’exemple PAR-FAIT : Sia. Avec sa triologie de clips, l’Australienne nous a laissés dans l’incompréhension la plus totale. Alors bien sûr, Maddie Ziegler est époustouflante. Mais la perruque blonde, la maison glauque et le body chair, on a du mal à en cerner la raison au départ. Ensuite, il y a eu Elastic Heart et là, elle nous a perdu en chemin : Shia Labeouf qui joue les prédateurs avec une enfant de treize ans, vraiment ? Là, Sia a dû nous expliquer sur Twitter : les fans sont vite montés dans les tours et la polémique n’a pas mis longtemps à grandir. Mais être artiste, c’est faire des trucs incompréhensibles (mais très bien ou très beau, selon les goûts) et ensuite dire : « Mais, c’est évident, enfin ! » Oui, c’est évident, effectivement : Sommes-nous bêtes ! Une fois qu’on a lu quelques interviews, tweets ou autres articles pour nous aiguiller, tout devient tout de suite plus clair. Au final, l'artiste ne nous donne rien à comprendre mais on y gagne un clip réussi, un tube qui a régné sur les charts et, en bonus, l'impression d'être aussi raide qu'un bâton à côté de Maddie. Vous cherchiez une raison de vous remettre au yoga ? Elle a 13 ans, s'appelle Maddie Ziegler et peut faire le grand écart quand vous, vous criez dès la première crampe.

Suis-je ce que mon passé a fait de moi ? » - L

Pour les plus littéraires, il est temps de ressortir la fameuse citation d’Ida Scott Taylor ( sachez une chose : regarder One Tree Hill peut sauver des vies -ou des bacs- : Lucas donne toujours une citation en début d ‘épisode et on l’ai aimé pour ça). Mais parce que je n’ai clairement pas le temps de débattre (je suis en retard sur Game of Thrones), je vais aller à l’essentiel : TAYLOR SWIFT. Est-ce qu’elle s'est limitée à être la petite chanteuse de country au coeur brisé par un chanteur de Boysband ? NON. Taylor enfile la tenue de pom pom girl, met son lipstick rouge et se met à chanter Shake it Off en faisant n’importe quoi, comme si personne ne regardait. Résultat, elle remplit des stades, a battu des records avec Bad Blood et mieux, elle invite Cara Delevingne sur scène. Le passé, il faut s’avoir l’envoyer valser, même si, clairement, il forge le caractère. Mais quand on voit le résultat, il vaut mieux miser sur Taylor.