Awa Ly : Portrait d'une artiste à la voix contagieuse

Portrait d'Awa Ly
Ecrit par

Quelques jours après la sortie du nouvel album "Five and Feather" d'Awa Ly, nous avons rencontré la chanteuse lors d'un entretien passionnant pour mieux la connaître, elle et sa fièvre musicale. Portrait d'une artiste à la voix contagieuse !

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, Awa Ly n’est pas un pseudonyme mais bien le vrai nom de la chanteuse à la voix d'or. Son troisième album Five and Feather est sorti le vendredi 25 mars dernier. « Les Français disent beaucoup ‘Fever’ à la place de ‘Feather’ et plus j’y pense plus je me dis que ce n’est pas une mauvaise idée, ça entre en compte avec le côté mystérieux de l’album, avec ce chamanisme mystique. La fièvre est aussi une des étapes de ce passage à l’autre dimension », explique-t-elle. En effet pour la petite histoire, Five And Feather est né d’un rêve qu’elle a fait, où « l’atmosphère y était enchantée, comme mystique, nimbée dans une scénographie convoquant la lune, la Terre et les éléments. » Un être chamanique était là et lui contait des histoires réelles ou fantasmées dans une langue inconnue, des histoires qu’elle nous raconte à son tour dans ce nouvel album.

Si elle ne devait retenir que trois titres de cet opus, Awa Ly choisirait Storyteller, « le premier titre qui est une introduction aussi bien à l’album qu’au monde. La chanson raconte l’histoire d’une conteuse, qui parle qui chante, qui slame, qui te fait te sentir plus légère », Stranger, « une chanson sur le coup de foudre, car c’est important le coup foudre par rapport à une autre personne mais aussi un livre, à une musique… à tout en fait », et enfin Here, « un duo avec Faada Freddy, un ami, mon grand frère, qui parle de l’humanité et plus spécifiquement des migrants, écrite à la fin de l’année 2013 après les événements tragiques de Lampedusa où 330 migrants sont morts durant leur traversée. »

Le ciment de Five and Feather, c’est tout simplement l’amour. « L’amour est la base de la vie entière, pour ton chat, ton travail, tes parents, tes enfants, ton compagnon… Toutes les chansons de Five and Feather parlent d’amour de façons différentes (…) elles sont toutes connectées par rapport à l’amour et c’est très inspirant. » Le voyage est aussi un des thèmes du disque puisqu’on y retrouve des instruments et des musiciens venus du monde entier : « Il y a l’ehru, un violon chinois joué par Gogan, la kora qui est beaucoup utilisée en Afrique de l’Ouest et différents types de guitares tels que le banjo, la senza ou encore la steel-guitar. C’est un melting d’isntruments utilisés des fois à contre courant de manière traditionnelle ou de manière folk traditionnelle. Le tout donne un son très mystérieux, comme voulu pour cet album. » L'évasion est assurée !

On ne peut tellement définir le style musical d’Awa Ly, il oscille entre le jazz, la pop ou encore la musique africaine. Cette diversité stylistique, elle la doit à son père notamment : « J’ai des parents qui écoutent beaucoup de musique et un papa qui est collectionneur de vinyles. Je vais tout le temps piocher dans sa collection. J’ai vraiment baigné dedans en écoutant différents genres de musique grâce à eux, de la musique africaine, sénégalaise notamment, ce sont mes origines, à la musique anglo-saxonne, de la folk américaine, de la soul, du blues, du jazz… Ça a ouvert ma curiosité à beaucoup de style. »

Ce soir, Awa Ly sera au Café de la Danse à Paris, pour nous présenter son nouveau disque. Elle nous promet des surprises, dont un invité mystère : « Je ne peux pas vous dire son nom, même pas à VirginRadio.fr, désolée ! Tout ce que je peux vous dire c’est que je suis très contente de ce qu’on est entrain de créer avec le groupe qui m’accompagne. Si un jour on m’avait dit que je présenterais un album dans cette salle que j’aime énormément et dans laquelle j’ai assisté à beaucoup de concerts, j’aurai ri. » Et dans quel état d'esprit se trouve-t-elle ? « Je suis très contente, très reconnaissante, excitée et un tout petit peu nerveuse, mais c’est de la bonne nervosité, j’ai hâte. » Reconnaissante surtout, Awa insiste sur ce point et rappelle qu'elle doit beaucoup à l’équipe qui l’entoure. « Je suis actuellement très heureuse où j’en suis et je continuer à travaille pour pouvoir avancer. Je veux vivre chaque étape, chaque moment à fond, et j’aimerais être toujours heureuse comme ça… » Un beau projet, non ? C’est tout le bien qu’on souhaite à Awa Ly, une artiste à la voix contagieuse dont on risque d’en entendre parler encore pendant longtemps !

Crédit : Facebook Awa Ly