Angèle s'impose au Zénith (Report)

Ecrit par

Impossible n'est pas Angèle : la jeune chanteuse a enchaîné trois Zénith ces derniers jours. Report. 

Vendredi, Samedi et dimanche soir, le Zénith de Paris se mettait aux couleurs de la Belgique : Angèle, révélation francophone qui n'a de cesse de monter s'y produisait, le temps de trois concerts exceptionnels - à guichet fermé, évidemment. Celle dont la réédition est dans les bacs depuis quelques semaines a ainsi défendu ses nouveaux titres (Oui ou Non, Que Du Love ou encore Tu Me Regardes) sans pour autant en oublier les tubes qui l'ont fait connaître. De Tout Oublier à Flou, Angèle a livré une performanc e parfaite, entourée de ses danseurs. 

La jeune femme arrive sur scène sous les applaudissements de la foule : en quelques secondes à peine, c'est une pluie de cris qui résonne dans le Zénith. Angèle commence avec La thune (titre devenu emblématique) avant d'enchaîner avec le désormais culte La Loi de Murphy. Réédition oblige, elle nous propose une poétique version live de Tu Me Regardes. Mais très vite, la salle reprend des couleurs, prête à se remettre de ce moment plein d'émotion : place à Kiddy Smile pour Que du Love ! Et justement, on ne ressent que ça au Zénith : l'amour évident partagé entre Angèle et son public. 

Les morceaux s'enchaînent si vite qu'on en voit plus le temps passer. Mais lorsque les premières notes de Balance Ton Quoi résonnent, c'est toute la salle qui scande les paroles. Devenue symbole féministe "un peu malgré elle', Angèle a signé là un hymne repris maintenant par toute la jeune génération. N'oubliant pas son frère Roméo Elvis, Angèle a tout prévu sur Tout Oublier : dieu bénisse les écrans géants ! 

Elle finira avec Oui ou Non, Flemme ou encore Flou avant de quitter le scène sur les douces notes de J'ai Vu. Angèle laisse un public encore plus conquis, prêt à y retourner en 2020, à l'AccorHotels Arena. 

Source : Twitter, Virgin Radio  - Crédit : Getty