13 Reasons Why saison 2 : Que vaut vraiment la suite ? 

Ecrit par

Après le succès phénoménal de la première saison de 13 Reasons Why l’an dernier, Netflix a sans surprise décidé de renouveler la série. Les 13 nouveaux épisodes sont disponibles depuis vendredi et on a profité de ce long week-end pour les regarder. Plus sombre et bouleversante, cette saison 2 risque de diviser encore davantage. (Attention : SPOILERS).

13 Reasons Why est sans aucun doute l’une des séries les plus controversées de Netflix. Et pour cause, elle s’attaque à des sujets de société difficiles et surtout encore bien trop tabous comme le suicide, le viol et le harcèlement scolaire. Largement acclamée lors de sa sortie en 2017, 13 Reasons Why a été critiquée tout autant. De nombreux parents, enseignants et psychologues reprochent à la série une certaine glamourisation du suicide et surtout des images choquantes, potentiellement dangereuses à regarder pour des personnes mentalement fragiles. Du côté des fans, principalement des adolescents et jeunes adultes, beaucoup se sont retrouvés dans les différents personnages de la série, qui évoluent dans un lycée gangréné par le harcèlement et la violence. Toujours portée par une superbe bande originale (OneRepublic, Selena Gomez, New Order...), la deuxième saison  nous plonge avec réalisme dans la violence des années lycée. Et elle risque bien de continuer à susciter le débat…

Après le concept très fort des cassettes dans la saison 1, encore fallait-il parvenir à prolonger l’histoire dans ruiner l’essence même de la série. Certes, la saison 1 nous avait laissé avec de nombreuses questions en suspens. Mais on se demandait néanmoins comment les scénaristes allaient réussir à construire une suite sans le fil conducteur des treize cassettes laissées par Hannah. La solution était toute trouvée : raconter l’histoire d’Hannah non plus de son propre point de vue, mais de celui des autres protagonistes, en les faisant témoigner au procès de la jeune femme. Toujours dans l’espoir d’obtenir justice pour sa fille, la mère d’Hannah a effet décidé d’attaquer le lycée, estimant que l’équipe pédagogique n’avait rien fait pour lui venir en aide alors même qu’elle ne cessait de montrer de graves signes de détresse. C’est donc dans une ambiance pesante que l’on retrouve les lycéens du Liberty High School, tous convoqués au tribunal et se préparant à témoigner. Le débat s’annonce passionnant puisqu’il s’agit de déterminer où se situe la responsabilité d’une école face au harcèlement que subissent ses élèves, à l’intérieur et à l’extérieur de ses murs.

13 Reasons Why saison 2 : Que vaut vraiment la suite ? 

Habilement construits, les nouveaux épisodes évoquent moins les thèmes du suicide et de la dépression pour placer les questions d’harcèlement sexuel et de culture du viol au centre de l’intrigue. A travers l’histoire de Jessica, dont on suit le douloureux processus de guérison, la série fait écho de manière juste et pertinente à l’affaire Weinstein et au mouvement #MeToo en évoquant le traumatisme profond des victimes de viol. Alors que s’ouvre le procès, Clay (Dylan Minnette) tente de tourner la page et d’oublier Hannah dans les bras de son amie d’enfance, Skye. Pour tous les personnages dont le nom figure sur les cassettes, l’heure des aveux a sonné. Rétablir certaines vérités omises par Hannah, révéler les crimes de ses amis les plus proches, mentir ou bien se taire, chacun se retrouve face à un choix qui le dépasse. Hanté par le fantôme d’Hannah, qu’il ne peut chasser de ses pensées, Clay a du mal à faire le deuil de son premier amour et compte bien aller jusqu’au bout pour faire payer le violeur d’Hannah et Jessica. Mais sa détermination à révéler coûte que coûte la vérité n’est évidemment pas au goût de tous. Au lycée, où l’ambiance devient plus malsaine que jamais et où les plus populaires continuent de régner en maîtres en usant de la peur et de l’oppression, les élèves appelés à témoigner deviennent victimes de menaces de mort. A l’histoire d’Hannah s’ajoutent alors une multitude de récits glaçants, au cours desquels certains se délivrent de leurs lourds secrets pour tenter de démanteler cette hiérarchie, tandis que d’autres cherchent à tout prix à sauver leur réputation.

13 Reasons Why saison 2 : Que vaut vraiment la suite ? 

La saison 2 de 13 Reasons Why se penche donc sur des questions on ne peut d’actualité comme le sexisme et le consentement, en portant un regard moderne et intelligent sur les rapports de domination entre hommes et femmes. Elle permet, aussi, de développer beaucoup plus la personnalité et la psychologie des différents personnages, incarnés par un casting brillant et terriblement attachant. Si les jeunes comédiens Dylan Minnette (Clay) et Katherine Langford (Hannah) sont toujours aussi justes dans leur interprétation, cette nouvelle saison est surtout portée par le jeu d’Alisha Boe (Jessica) et Brandon Flynn (Justin), tous deux bouleversants, ainsi que celui de Justin Prentice (Bryce), détestable à souhait dans le rôle de la coqueluche du lycée qui se croit intouchable. On rencontre également de nouveaux personnages (Chloë, Nina, Cyrus) qui apportent chacun à leur façon un plus à l’histoire, et les auditions des témoins permettent de donner la parole à des personnages secondaires comme Zach (Ross Butler), Alex (Miles Heizer) et Tony (Christian Navarro) que l’on prend plaisir à découvrir. Du côté des adultes, Kate Walsh (Olivia Baker) est tout à fait bouleversante dans le rôle de la mère brisée mais déterminée à faire toute la lumière sur la mort de sa fille.

13 Reasons Why saison 2 : Que vaut vraiment la suite ? 

A travers ces portraits d’adolescents blessés, perdus, imparfaits, 13 Reasons Why traite des sujets divers comme l’addiction aux drogues, l’homophobie, le harcèlement, le sexisme et le problème des armes à feu aux Etats-Unis. Encore bien plus sombre que la précédente, cette nouvelle saison s’adresse néanmoins à un public averti. Après la polémique qu’avait provoquée la scène du suicide d’Hannah, montrée sans aucune censure, la production a cette fois pris des précautions supplémentaires. Avant chaque épisode, les spectateurs sont prévenus : la série contient des scènes violentes, psychologiquement difficiles et parfois très choquantes (le season finale contient une scène d’agression d’une grande violence, qui fait à nouveau débat sur les réseaux sociaux). Malgré certaines longueurs, un léger manque de suspens et des scènes dispensables, cette deuxième saison reste globalement bien menée et continue de mettre le doigt sur d’importants sujets de société en évitant bons nombres de clichés. Si la troisième saison n’a pas encore été confirmée par Netflix, la fin de la saison 2 ouvre clairement vers une suite. Le dernier épisode s’achève sur un cliffhanger, alors que Clay semble sur le point d’être arrêté par la police à la place de Tyler, qui projetait une fusillade au lycée. Après tout, l’histoire de 13 Reasons Why n’a jamais été uniquement centrée sur le suicide d’une jeune fille. La série traite de manière beaucoup plus large des problèmes de notre société et met en lumière les difficultés que doivent affronter quotidiennement de très nombreux ados. A partir de là, le champ des possibles est grand ouvert pour les scénaristes.

« 13 Reasons Why », saisons 1 et 2 disponibles sur Netflix.

Source : Netflix