James Arthur : "Je pensais avoir ruiné mon opportunité de faire de la musique" (interview)

Interview avec James Arthur
Ecrit par

Le chanteur britannique James Arthur était rapidement de passage à Paris la semaine dernière pour la promo de son second album "Back From The Edge" et Virginradio.fr a été à sa rencontre pour une interview exclusive.

L'ex gagnant du télé crochet britannique The X Factor UK James Arthur a fait un retour fulgurant et inattendu cette année. Son premier single "Say You Won't Let Go" a été certifié #1 dans différents pays pendant plusieurs semaines et James a dévoilé son second album "Back From The Edge" qui a mis tout le monde d'accord lors de sa sortie. Un opus honnête où le chanteur fait son mea culpa et se confie en parlant des sombres moments qu'il a vécu ces dernières années après la sortie de son premier album éponyme. Après avoir dévoilé sa nouvelle production, James Arthur était brièvement de passage à Paris pour la promo de son album et pour un showcase exclusif qui a fait battre le coeur des fans à grande vitesse. Virginradio.fr a été à la rencontre de l'un des plus talentueux gagnants que The X-Factor UK ait connu.

Virginradio.fr :Tu as fait ton retour cette année avec "Say You Won't Let Go" qui a été un véritable carton non seulement en Europe mais un peu partout dans le monde. Est-ce que tu t'attendais à ce genre de réaction ?

James Arthur : C'est incroyable parce que je ne m'attendais pas du tout à ça donc ça signifie beaucoup plus pour moi. J'ai énormément travaillé sur ce single mais je ne savais pas comment il allait être accueilli. C'est vraiment génial de savoir que le titre a été si bien reçu par les fans, ça me rend heureux. Je n'ai jamais autant travaillé sur quelque chose que sur ce nouvel album donc ça me fait vraiment plaisir !

Virginradio.fr : Ton album "Back From The Edge" sonne comme l'album de la rédemption. Est-ce que tu pensais avoir quelque chose à prouver à tes fans, à ta maison de disque et à l'industrie en général après les évènements passés il a quelques années ?

James Arthur : Oui et aussi à moi-même parce que je suis passé par des périodes sombres et mon but a toujours été de faire de la musique et d'inspirer les gens. Je pensais que j'avais ruiné l'opportunité qu'on m'avait donné de faire de la musique. J'étais vraiment triste et un jour je me suis dit qu'il fallait au moins que je tente de faire à nouveau ce que j'aimais. Si je réussissais à refaire de la musique honnête je pourrais réessayer - avec un peu de chance - de me reconnecter avec les gens et recommencer à inspirer le public. L'accueil que l'album a reçu et tous les messages des fans m'ont ému et ça signifie énormément pour moi.

Virginradio.fr : Combien de temps as-tu travaillé sur cet album ?

James Arthur : Le coeur de l'album a été écrit en à peu près un an mais les idées et les émotions qui sont dedans viennent de lorsque j'ai été lâché par ma première maison de disque et depuis ce jour je n'ai pas cessé de penser à revenir faire de la musique.

James Arthur, Back From The Edge, nouvel album
"Back From The Edge", le nouvel album de James Arthur
Virginradio.fr : Quel est ton titre favori de l'album ?

James Arthur : Ah c'est dur comme question ! Je n'ai pas vraiment de morceau favori. Je pense que vocalement c'est "Phoenix" et "Train Wreck".

Virginradio.fr : "Train Wreck" est un grand moment de l'album ...

James Arthur : Oui c'est un grand moment et je pense que c'est le titre qui fait comprendre à tout le monde d'où je viens et ce qui s'est passé ces derniers temps pour moi. "Train Wreck" a été la première chanson que j'ai composé et qui est devenue la ligne directive de l'album. Quand j'ai vu que j'étais capable d'écrire un titre comme ça j'ai compris que je pouvais écrire un album entier de la même façon. Les autres chansons qui sont venues après viennent de ce premier morceau comme "Safe Inside" qui est l'une de mes préférées de l'album.

Virginradio.fr : Est-ce que tu as choisi "Back From The Edge" comme nom d'album dans le but de dire que tu es véritablement de retour, prêt à montrer de quoi tu es capable ?

James Arthur : Exactement. Tu as répondu à la question (rire). J'espère que ça a marché !

Virginradio.fr : J'ai pu lire sur la toile que plusieurs personnes ont décrit "Back From The Edge" comme un album anti X-Factor. Qu'est-ce que tu en penses ?

James Arthur : C'est un compliment pour moi. Je pense que j'ai montré que je n'étais pas vraiment le gagnant d'X-Factor habituel. Ma musique n'est pas clean, je dis des gros mots, ce n'est pas de la pop qui a été polie donc dire que "Back From The Edge" est un anti X-Factor est un compliment et j'en suis reconnaissant.

Virginradio.fr : Simon Cowell était hésitant et pensait au départ que les paroles de ton nouvel album étaient trop honnêtes. En tant qu'artiste-compositeur, penses-tu que l'on peut être "trop honnête" dans sa musique ou qu'au contraire, l'honnêteté est primordiale ?

James Arthur : Pour moi personnellement c'est la seule façon que j'ai trouvé pour créer de la musique. J'ai toujours été honnête avec les gens et je parle tout le temps de mes sentiments (rire). Certains pensent peut-être que je suis fou mais c'est aussi ce qui - je pense - fait que les fans aiment ma musique parce que je donne tout.

Virginradio.fr : Est-ce que tu penses être mieux préparé au succès que tu ne l'étais il y a quelques années à la sortie d'X-Factor ?

James Arthur : Oui à 100% ! J'ai eu le temps de me retirer, de réfléchir, de me battre contre mes démons et de revenir plus préparé que jamais.

Virginradio.fr : Tu es retourné sur le plateau d'X-Factor le mois dernier pour chanter "Say You Won't Let Go", comment ça s'est passé ? Qu'est-ce que ça t'a fait de revenir là où tout a commencé ?

James Arthur : Oh j'étais terrifié ! C'était la chose la plus flippante que j'ai jamais faite parce qu'avec tout ce qui s'est passé ces dernières années je ne pensais jamais revenir sur cette scène en particulier, ni même remonter un jour sur scène. Je pensais que X-Factor voulait tout faire pour m'oublier. Lorsque je chantais j'ai eu des souvenirs qui revenaient, des émotions. Ca a été très dur de se concentrer. Si tu regardes la vidéo tu verras que je suis très nerveux, je n'étais pas comme d'habitude.

Virginradio.fr : Tu as annoncé des dates de tournée anglaise, est-ce que tu prévois de faire une tournée en Europe et de revenir en France ?

James Arthur : J'espère oui ! Rien n'a encore été confirmé mais je prévois de le faire !

Virginradio.fr : La seule collaboration de ton album a été "Sermon" avec le rappeur Shotty Horroh. Tu as déjà montré ton habilité à rapper avec ton titre "Flyin" de ton premier album, as-tu déjà pensé à t'essayer au rap ?

James Arthur : J'aimerais beaucoup faire plus de rap mais je voulais que cet album montre l'étendue de ma voix et ce que je pouvais faire avec tout en faisant de la musique honnête. J'ai sorti une mixtape rap juste avant l'album que j'ai donné gratuitement aux fans et ils ont pu entendre mon coté rap mais j'aimerais vraiment faire un album comme ça dans le futur, mélangeant rap et pop pour montrer une nouvelle facette de moi. J'aime beaucoup rapper même si les gens disent "oh c'est un chanteur et il devrait se suffire à ça". Je m'en fou parce c'est ce que j'aime faire donc je le ferai un jour.

Virginradio.fr : Il y a des rappeurs avec qui tu aimerais collaborer ?

James Arthur : Oui beaucoup de rappeurs ! J'écoute beaucoup Macklemore en ce moment. Je pense que Drake serait la collaboration rap ultime pour moi mais il ne fait pas énormément de collaborations avec de vrais chanteurs, à part Rihanna, mais bon qui sait.

Crédit : Smart / Sony Music, Sony Music, DR